Alcool au volant : la tolérance zéro pour bientôt ?

Article mis à jour le 

Dans un entretien publié par Le Journal du Dimanche, le délégué interministériel à la Sécurité routière Frédéric Péchenard a fait savoir que l'interdiction de l'alcool au volant serait prochainement "discutée" au Conseil national de la sécurité routière.  

D'après les chiffres de la Sécurité Routière, l'alcool au volant est en cause dans plus d'un tiers des accidents mortels sur la route chaque année en France. Et de là à procéder à son interdiction, il n'y aurait qu'un pas. Aujourd'hui,  le taux d'alcoolémie autorisé doit être inférieur à 0,5 g par litre de sang. Mais le délégué interministériel à la Sécurité routière Frédéric Péchenard s'apprête à étudier une potentielle application du zéro gramme d'alcool dans le sang au volant au Conseil national de la sécurité routière, comme il l'a indiqué au JDD.

Actuellement, les 18-24 ans (9 % de la population française) représentent pas moins de 25 % des tués sur la route, soit près de 1250 morts. Les accidents de la route sont ainsi la première cause de mortalité pour cette tranche d'âge. Et l'alcool est impliqué dans 40 % des accidents mortels dont ils sont victimes. La question de l'interdiction de l'alcool au volant s'annonce donc comme un dossier important pour le Conseil national de la sécurité routière, relancé récemment par Manuel Valls dans le cadre du débat sur la fin de l'éthylotest obligatoire.

À noter que Frédéric Péchenard a également annoncé l'installation de 200 nouveaux radars en 2013, portant le total à 4200 radars, tous types confondus. À l'approche des fêtes de fin d'année, de délégué interministériel à la Sécurité routière a par ailleurs rappelé la nécessité de modérer sa vitesse.  

Sources : JDD, Sécurité Routière