Dinosaures : certains d'entre eux pouvaient dépasser le mur du son !

Article mis à jour le 

La queue de ce dinosaure était à même de dépasser la vitesse du son - copyright Charles Robert Knight / wikimedia commons
La queue de ce dinosaure était à même de dépasser la vitesse du son - copyright Charles Robert Knight / wikimedia commons
Lors d’une réunion organisée par une société américaine de paléontologie, Philip Currie et Nathan Myhrvold ont disserté sur l’apatosaure, un dinosaure de près de 35 tonnes capable de dépasser le mur du son.

La vitesse du son est de 330 m/s dans l’air. À titre de référence, les avions à réaction et les fouets peuvent allègrement la dépasser. Or, lors d’une réunion de spécialistes des dinosaures, deux scientifiques ont créé la surprise en présentant une créature pesant autant qu’une demi-douzaine d’éléphants, et capable de dépasser de très loin cette vitesse.

 

L’apatosaure, un dinosaure supersonique

Quand un objet atteint ou dépasse le mur du son, un bruit assourdissant est perçu (comme dans le cas d’un avion), ou un sifflement (comme lors du claquage d’un fouet). Philip Currie, de l’Université d’Alberta au Canada, et Nathan Myhrvold, fondateur d’une compagnie spécialisée dans les inventions, se sont associés pour démontrer que l’apatosaure était capable de dépasser le mur du son. À noter que ce dernier est une créature herbivore ayant vécu il y a des millions d’années et disposant d’un appendice caudal des plus impressionnants.

Lors d’une réunion sur la paléontologie, les deux associés ont présenté les résultats de leurs recherches. Les deux hommes ont calculé la vitesse de l’onde circulant dans les vertèbres de la queue d’un apatosaure en colère. Ils ont découvert que cette dernière dépassait les 500 m/s. Ce résultat dépassant largement la vitesse du son, le choc engendré s’apparenterait à un coup de canon de plus de 200 décibels...

 

Sources : dailymail, sciencesetavenir