L'excès de bruit favorise-t-il vraiment l'obésité ?

Article mis à jour le 

Le stress induit par le bruit ne serait-il pas le vrai facteur du surpoids, dans ce cas de figure ? - iStockPhoto
Le stress induit par le bruit ne serait-il pas le vrai facteur du surpoids, dans ce cas de figure ? - iStockPhoto

Véritable problème de santé publique, le surpoids touche de plus en plus de personnes en France. Or, des chercheurs suédois viennent de mettre au jour un nouveau facteur de surpoids : le bruit. Explications sur ce phénomène inattendu.

Dernièrement, des experts de l’institut Karolinska, en Suède, ont émis l’hypothèse d’un lien entre le bruit (surtout celui de la circulation) et la prise de poids chez certaines personnes. Ainsi, les individus vivant ou travaillant dans les zones péri-urbaines ou proches des grandes artères seraient les plus touchés.

 

Les effets du bruit sur le tour de taille

Cette étude a été menée auprès de personnes vivant dans les zones péri-urbaines de Stockholm, et auprès d’habitants des zones rurales. Le résultat publié dimanche dernier révèle que sur les 5 075 personnes interrogées, 25% souffrent de surpoids. Exposées à plus de 3 sources de nuisances sonores, elles ont vu leur tour de taille s’envoler. Selon l’enquête, ces personnes, surtout les femmes, ont constaté une augmentation moyenne de 0,21 cm de leur ventre à chaque fois que le bruit ambiant augmentait de 5 décibels.

 

Le bruit est-il vraiment en cause ?

Bien que l’étude soit très claire sur le sujet, les experts ont encore du mal à faire le lien entre les nuisances sonores et le surpoids. La prise de poids observée serait ainsi probablement surtout due au stress induit par le bruit. Soumises à une constante agression sonore, les personnes produisent du cortisol, une hormone liée au stress, qui provoque l’accumulation de graisse au niveau de l’abdomen. D’où l’explosion du tour de taille.

Parallèlement, trop de bruit affecterait le métabolisme du corps et les fonctions cardiovasculaires. Résultat : la personne dormirait difficilement dans cette situation. Or, le manque de sommeil et la fatigue combinés finissent par altérer les habitudes alimentaires, ce qui mène à une prise de poids.

 

Source : sciencesetavenir20minutes, pourquoidocteur