Google va tester l’accès à internet par ballons en 2016

Article mis à jour le 

Aperçu d'un des ballons utilisés par Google dans le cadre du projet Loon - Flickr CC. / iLighter
Aperçu d'un des ballons utilisés par Google dans le cadre du projet Loon - Flickr CC. / iLighter

Google/Alphabet s’apprête à lancer l’internet par ballons en 2016 en Indonésie, dans le cadre de son projet Loon. Un test va dans un premier temps être réalisé par le géant en collaboration avec trois opérateurs locaux.

Le projet Loon de Google, qui prévoit notamment la couverture Internet de l’Indonésie grâce à des ballons placés dans la stratosphère, se fait de plus en plus concret. Le géant a récemment conclu un partenariat avec trois opérateurs indonésiens (Telkomsel, XL Axiaa et Indosat). Alphabet devrait en conséquence lancer en 2016 ses montgolfières dans cette région mal desservie de manière à proposer à terme un Internet à haut débit. À noter toutefois qu’il sera dans un premier temps question d’un test, à l’instar des ballons-relais lancés en Nouvelle-Zélande en 2013. Essai au cours duquel Google avait pu démontrer qu’il était possible de transmettre en signal entre deux montgolfières situées à 100 kilomètres l’une de l’autre.

 

Internet par les airs, késako ?

En pratique, les équipes d’Alphabet vont lancer des ballons dans la stratosphère, à savoir au-dessus des intempéries et du trafic aérien. Ballons qui feront office de relais pour le signal internet dans les endroits n’en disposant pas. Les appareils en question seront équipés de batteries li-on se rechargeant via des panneaux solaires de 100 W ultralégers. Google affirme que le débit proposé pourra atteindre 10Mbits/s. Un dispositif qui n’est pas sans rappeler un projet comparable mené par Facebook et prochainement testé. Sur les 250 millions d’habitants que compte l'Indonésie, seul un tiers peut actuellement accéder à Internet.

 

Sources : lesechos, parismatch