Journée mondiale de l’asthme : les allergies respiratoires sont en hausse

Article mis à jour le 

Ce mardi 6 mai a lieu la journée mondiale de l’asthme. A cette occasion, de nombreux ateliers ont été prévus pour informer et prévenir au sujet de cette allergie respiratoire. Le point sur les précautions à prendre face à l’asthme.

En France, plus de 4 millions de personnes sont asthmatiques, et près de sept millions de journées d’arrêt de travail sont prises à cause de cette pathologie. Souvent, les crises d’asthmes sont dues à une prise en charge insuffisante de la maladie – c’est à ce problème que s’attaquent les organisateurs de l’édition 2014 de la Journée Mondiale de l’Asthme, dont le thème est "Asthmatiques, 1-2-3, soufflez !"

Une prise en charge pourtant facile

Vivre avec l’asthme n’est pas difficile à condition de connaître ses sources : souvent, ce sont des facteurs comme le tabagisme, ou d’autres allergies comme l’eczéma ou la conjonctivite. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’il existe plusieurs types d’asthme, comme l’indique le docteur Yves Magar à Metronews : l’asthme allergique, par exemple, apparait à cause de facteurs environnementaux comme les acariens ou la pollution, tandis que l’asthme viro-induit vient d’infections virales comme le rhinovirus.

A différents types d’asthmes correspondent ainsi différents traitements, souvent sous la forme de bronchodilatateurs et d’anti-inflammatoires à inhaler. Ceux-ci permettent facilement aux malades d’avoir une qualité de vie normale, mais certains patients peuvent prendre leur pathologie à la légère. Une erreur, puisqu’un mauvais traitement de l’asthme peut conduire à des dégradations irréversibles de la respiration.

Pour rappel, voici quelques signes de l’asthme : toux chroniques, difficultés respiratoires, sifflement à l’expiration… N’hésitez pas à consulter un spécialiste si vous suspectez un asthme, surtout chez les personnes fragiles.

Sources : Metronews, Santé Magazine