Lancement de la 4G cette semaine : révolution ou gadget ?

Article mis à jour le 

D'ici quelques jours, les opérateurs de télécommunications vont se lancer dans la bataille du très haut débit mobile. S'agira t-il d'une innovation révolutionnaire ou d'un simple gadget ?

Il y a huit ans, les opérateurs de télécoms lançaient leurs offres de téléphonie 3G, s'engageant alors à fournir un haut débit mobile. Principale nouveauté de ce dernier, la visiophonie, qui offrait la possibilité de voir son interlocuteur sur l'écran de son téléphone portable et inversement. En dépit d'une offre d'essai gratuite de six mois, les résultats sont alors désastreux. Mercredi 28 novembre, c'est désormais au tour de la 4G de voir le jour, inaugurée tambour battant par SFR et Orange et proposée dans un premier temps aux clients entreprises. Au programme : la possibilité de surfer sur le net encore plus vite, de télécharger des films ou encore de visionner la télévision en haute définition. Peut-on pour autant s'attendre à un succès ?

Aux balbutiements de la téléphonie mobile grand public, le GSM (ou réseau 2G) offrait des débits de l'ordre de 9 kilobits par seconde, soit un débit tout juste capable de diffuser la voix. Aujourd'hui, le réseau 4G délivre en théorie 1 Gbit/s, autrement dit un débit 100 000 fois plus rapide que le GSM et 10 fois plus que la fibre optique. Pour en bénéficier pleinement, il faudra néanmoins que l'utilisateur soit plus ou moins fixe et non à bord d'un véhicule en mouvement par exemple. Les opérateurs restent raisonnables en termes de débit, promettant jusqu'à 150 Mbit/s du côté d'Orange et 100 Mbit/s chez SFR.

Au-delà du seul débit, les experts rappellent que le réseau 4G, du fait de son architecture très simple, permettra de diminuer fortement le temps de réponse. L'expérience de navigation sera donc bien plus rapide pour les utilisateurs à en bénéficier. Certains parlent même d'un affichage instantané. Les clients devront toutefois attendre le mois de février 2013 pour profiter du nouveau service, période à laquelle seront proposés des smartphones 4G et des abonnements dédiés. L'ouverture officielle du réseau n'aura lieu quant à elle qu'à partir du mois d'avril, dans dix grandes villes. L'accent sera mis sur la vidéo HD et sur une nouvelle visiophonie, cette fois-ci garantie en haute définition et sans latence.

Les premiers tests de la 4G, s'ils saluent la vélocité du système, pointent pour l'instant son inadéquation avec les forfaits disponibles. Pour de nombreux testeurs, une dizaine de minutes aura ainsi suffi à dépasser le forfait 2Go. Gageons que les opérateurs réussiront à répondre à l'appétit de débit des usagers - en hausse de 70 % depuis l'année dernière.