Lingettes pour bébés : trop de substances chimiques "à risque élevé"

Article mis à jour le 

Les lingettes pour bébés contiendraient encore trop de substances chimiques, selon une étude
Les lingettes pour bébés contiendraient encore trop de substances chimiques, selon une étude

La plupart des produits cosmétiques utilisés en France dans le cadre de la toilette des bébés renferment des produits chimiques dangereux. C’est ce que met en évidence une étude du 15 février rendue publique par l’ONG Women in Europe for a Common Future (WECF).

Pour les besoins de cette étude, l’association a étudié 341 produits cosmétiques pour bébés proposés à la vente dans les pharmacies, parapharmacies, supermarchés et magasins biologiques de l’Hexagone durant l’été 2015. Parmi eux, 299 produits ont révélé la présence de substances "à risque élevé", selon les critères retenus par le comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (SCCS) et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Trois familles d’ingrédients dites "à risque élevé" ont été relevées, selon la WECF : la méthylisothiozolinone (un allergène par contact) dans 19 produits parmi lesquels 7 lingettes, le phénoxyéthanol (un conservateur dont les effets pourraient s’avérer toxiques) dans 54 produits dont 26 lingettes, et des parfums potentiellement allergisants dans 226 produits. Enfin, l’ONG a d’autre part repéré des produits à "risque modéré" dans 181 produits : c’est le cas de l’EDTA, surtout dans les shampoings et produits moussants divers, des sulfates, des huiles minérales et des nanoparticules.

En conséquence, l’ONG Women in Europe for a Common Future souhaite que soient interdits les trois ingrédients à risque élevé dans l’ensemble des cosmétiques dévolus aux bébés de moins de trois ans.

 

Sources : lefigaro, ladepeche