McDonald's lance 3 nouveaux sandwichs

Article mis à jour le 

En ces temps de crise, même McDonald's cherche coûte que coûte à attirer la clientèle. C'est pourquoi les restaurants ont lancé le 8 janvier 3 nouveaux "burgers" à prix cassés : le Mixte, l'Oriental et le Poulet-Poivre.

L'offensive est plutôt directe. Devant la montée du succès des sandwicheries et du célèbre jambon-beurre, McDonald's a décidé de répliquer avec une nouvelle recette : le pain à burger est remplacé par la traditionnelle baguette. 3 recettes sont proposées : jambon-fromage avec sauce au fromage blanc (le Mixte), bœuf avec sauce orientale (l'Oriental) et poulet avec sauce au poivre (le Poulet-Poivre).

Autre point d'attaque : le prix. Le menu "casse-croûte" comprenant un sandwich chaud et une boisson moyenne est proposé à 4,50 euros (soit le menu le moins cher des restaurants). Et les frites ? Disparues ! Ou plutôt, elles sont directement intégrées au sandwich sous forme de galette de pommes de terre. Le menu couvrirait un tiers des apports journaliers recommandés.

Les recettes seront testées pendant 3 mois dans toute la France et si le succès est au rendez-vous, elles intégreront définitivement la carte. Interrogés par le Huffington Post, les boulangers ne sont pas trop inquiets vis-à-vis de ce nouveau sandwich concurrent. Leurs arguments : une qualité moindre du pain et le fait que les clients ne se rendent pas dans un fast-food pour consommer ce genre de produits.

Ce n'est pas la première fois que McDonald's adapte son menu aux goûts des consommateurs français. Elle propose en effet plusieurs recettes uniquement présentes dans les restaurants en France : le Big Mac au pain complet, le Mc Cantal, le Charolais. Il se murmure même qu'une prochaine recette fasse honneur au camembert

McDonald's s'est implanté en France en 1979. Aujourd'hui ce sont 1 228 restaurants qui servent chaque jour 1,8 millions de français. Même si elle souffre toujours d'une mauvaise image liée à la malbouffe, la chaîne de fast-food a su redorer son blason en rendant ses restaurants plus accueillants et en proposant davantage de produits à base de salade et de fruits. Le groupe envisage prochainement de développer en France le service à table et la commande sur internet avant de venir récupérer son menu sur place. La livraison n'est pas envisageable en France actuellement.

Sources : Le Figaro, Les Echos, Ouest France, BFMTV et TF1 News