Les mots de passe classiques bientôt remplacés par des emojis ?

Article mis à jour le 

Les emojis, prochainement au menu des mots de passe ?
Les emojis, prochainement au menu des mots de passe ?

Utiliser des emojis pour composer son mot de passe, bientôt une réalité ? La firme Intelligent Environments, désireuse de simplifier le système de passwords, envisage en tout cas cette possibilité. Elle souligne d’ailleurs que plus de 60 % des personnes de la génération Y se servent exclusivement d’emojis pour communiquer…

Quel que soit le compte utilisé, il est dorénavant nécessaire de renseigner systématiquement un mot de passe pour se connecter. Une sécurité systématique qui s’explique aisément par la volonté de préserver les données personnelles. À ce titre, les spécialistes conseillent souvent de mettre en place un mot de passe pour chaque service, qu’il s’agisse de Facebook, Gmail ou encore de LinkedIn.

L’ennui est qu’à la fois peu de personnes procèdent de la sorte, et nombreux sont ceux incapables de s’en souvenir. Or, il est de plus en plus courant d’avoir à intégrer des majuscules, des chiffres ou encore des caractères spéciaux à ces sésames. Un regain de sécurité indubitable, mais qui peut rapidement se révéler cornélien lorsque l’on ne souhaite pas que son navigateur les retienne.

C’est en partant de ce principe que la société Intelligent Environments a eu l’idée de simplifier ce dispositif en ajoutant des emojis. Partant du principe que 64 % des individus de la génération Y utilisent surtout des emojis pour communiquer, la firme a ainsi souhaité rebondir sur le phénomène et créer le premier système de sécurité reposant sur les emojis. Or, sur une base de 44 emojis distincts, il serait possible d’obtenir par exemple un résultat supérieur à un mot de passe à 4 chiffres non répétitif. Une performance pas encore tout à fait convaincante mais passable.

Quoi qu’il en soit, l’idée est de permettre une mémorisation plus aisée des mots de passe. C’est sur cet argumentaire que s’appuie actuellement Intelligent Environments pour convaincre des banques, entre autres, d’adopter ce système d’authentification.

 

Sources : ubergizmo, hitek