L'ordinateur, nouveau virus du couple ?

Article mis à jour le 

Vous êtes-vous déjà demandé quelle relation vous aviez avec votre ordinateur ? Le vendeur de matériel informatique Crucial a demandé à Harris Interactive d'étudier la place de l'ordinateur dans le couple du 21e siècle. La question semble anodine, dite comme ca, pourtant plus d'une personne sur 5, en couple depuis au moins 6 mois, considère qu'un bug est plus stressant qu'un cri. L'ordinateur s'insinue de plus en plus dans le quotidien et devient indispensable, vital. Les résultats de l'étude sont troublants.

D'après l'étude, presqu'une personne sur deux reconnait que la relation fusionnelle qu'elle entretient avec son ordinateur est cause de stress dans le couple. Le plus étonnant est que dans ces 41%, il ne s'agit pas de geeks célibataires ou autres clichés. Respectant la méthode des quotas, aucun des participants ne se ressemble : ils ont à partir de 18 ans et dépassent les 55, sont de tous les sexes et appartiennent a plusieurs villes distinctes. Le deuxième étonnement concerne les femmes: plus d'une femme sur trois reconnait que son utilisation de l'ordinateur affecte son couple, et détériore les connexions.

Bien que chez les hommes les résultats avoisinent le 1 sur 2 (45 %), la part de femmes informaticienne au foyer grandit peu à peu et de manière conséquente, faisant de l'ordinateur non plus un problème de secteur spécifique mais un problème de couple répandu au même titre que les problèmes d'argent. La tranche des 35-44 ans est la plus touchée, quand on aurait pu croire que les plus addicts de l'écran auraient entre 18 et 34 ans.

Pour plus d'une personne sur 3, l'ordinateur est générateur de stress, figurant à la 3e place dans le classement des causes de dispute. De plus, 1 homme sur 5 considère que les disputes créent moins de stress qu'un problème informatique. Cette réaction se voit davantage (1 homme sur 3) chez les plus de 55 ans, sans doute plus habitués aux disputes et beaucoup moins à l'aise devant un écran. Inversement, très peu de 18-34 ans (13 %) se sentent plus stressés par un problème d'ordinateur que par leur conjoint. Etant bien plus à l'aise avec l'informatique, ils n'ont pas de raison d'angoisser : un bug se corrige. En revanche, communiquer oralement en binaire ou tenter de coder une relation IRL (In Real Life : dans la vie réelle), c'est beaucoup moins facile.

En réalité, ce serait le stress de la dispute avec le conjoint qui conduirait à "s'enfermer" dans une bulle informatique et donc à réduire la communication pour éviter les conflits. Ce phénomène se voit davantage chez les jeunes, puisque 72 % des 18-34 ans considèrent qu'une dispute est plus stressante qu'un crash informatique. Mais s'il y a bien un point qui remet tout le monde d'accord, c'est évidemment le temps que l'autre passe sur le PC. Ainsi, 1 personne sur 3 (27 %), sexe et âge confondus, considère que leur conjoint passe trop de temps sur l'ordinateur, provoquant inévitablement des disputes.

Source : Crucial.com