Pourquoi l'humidité fait boucler les cheveux

Article mis à jour le 

Dans un article paru dans Surprising Science, un blog du Smithsonian Magazine, le journaliste Joseph Stromberg souligne que les cheveux longs peuvent en réalité se révéler de véritables appareils de mesure de l'hydrométrie de l'air.

Vous l'ignorez sans doute, mais si vous avez des cheveux longs, c'est donc que vous portez sur votre tête un appareil naturel de mesure de l'hydrométrie de l'air. Sachez d'ailleurs, comme le met en évidence Surprising Science, que les hygromètres utilisent parfois les cheveux ou encore des crins de cheval afin de réaliser des mesures. Ainsi, en fonction du phénomène physique observé sur les cheveux (altération de la forme ou encore de la taille), nous sommes en mesure d'évaluer l'humidité.  

À noter par exemple qu'une variation de l'humidité relative de 0 à 100 % entraine un allongement de 2 % du cheveu. Sur une personne portant des cheveux raides, un tel phénomène provoque une ondulation des cheveux. De même, sur quelqu'un de déjà bouclé à l'origine, les cheveux deviennent crépus ou davantage bouclés.

Comment expliquer une telle transformation ?

Principal responsable de ce changement : l'hydrogène, qui vient se lier avec les protéines de kératine, ces longues fibres contenues dans les cheveux. Résultat, plus l'air est saturé d'eau (H2O), plus les fibres de kératine se lient les unes aux autres, jusqu'à se replier sur elles-mêmes. Conséquence : des boucles se forment, puis se dissipent une fois que la quantité d'hydrogène contenue dans l'air diminue, autrement dit lorsque l'air redevient sec.

Pour détailler ce phénomène, le journaliste Joseph Stromberg se sert de l'analogie du procédé avec la spirale métallique du ressort. Si l'air est sec, le fil du ressort sera entièrement droit. En revanche, celui-ci reprend sa forme enroulée en cas d'humidité. Ne reste plus désormais, pour ceux disposant d'une longueur suffisante, qu'à observer ses cheveux dans une glace pour évaluer le degré d'humidité de l'air ambiant.

D'une manière générale, notez que le taux d'humidité joue un rôle important sur le sentiment de confort. Lorsque celui-ci tombe en dessous de 50 %, il n'est pas rare qu'il dessèche les muqueuses, rendant la respiration plus difficile et entrainant parfois des éruptions cutanées. Retenez bien que pendant l'hiver, dans une maison bien chauffée à l'électricité, l'air devient souvent trop sec. N'oubliez pas dans ce cas d'observer vos cheveux : trop raides, ils ne manqueront pas de vous alerter.

Sources : Smithsonian Magazine, Maxisciences, Slate