Un produit ophtalmique provoque la cécité partielle de 2 Français

Article mis à jour le 

Un produit ophtalmologique a provoqué une perte de vue chez de nombreux patients
Un produit ophtalmologique a provoqué une perte de vue chez de nombreux patients

En juillet dernier, deux patients ont perdu l’usage d’un œil à cause de l’Ala Octa. Retiré de la vente depuis le 23 septembre, ce produit ophtalmique serait toutefois à l’origine d’autres cas de dégénérescence oculaire ailleurs en Europe. L’ANSM a décidé de prendre des mesures radicales.

L’Ala Octa, un médicament fabriqué par Alamedics Gmbh, a fait perdre l’usage d’un œil à toute une série de personnes en Europe. Les ennuis avec l’Ala Octa ont débuté en Espagne avec près de 13 patients ayant perdu leurs fonctions oculaires. Depuis le mois de juillet 2015, deux cas de perte de la vue liés à l’usage de ce médicament ont également été relevés en France, d’après l’ANSM. Suite à ces incidents, le doute n’est plus permis quant à l’implication de ce médicament dans la dégénérescence de la rétine des patients. D’autres effets secondaires tels que la nécrose rétinienne, l’atrophie du nerf optique ou encore la diminution de l’acuité visuelle ont été relevés chez des personnes traitées avec ce dernier. Face à pareils résultats, les autorités compétentes ont décidé de retirer le produit du marché.

Le médicament est-il réellement en cause ?

La responsabilité de l’Ala Octa ne semble plus faire de doute. Pourtant, le laboratoire allemand élaborant ce produit nie toute implication dans la perte de vue des patients. Selon les responsables, un problème de manipulation ou de posologie serait à l’origine de ces problèmes. Quoi qu’il en soit, une enquête est en cours. En attendant des résultats plus précis, l’Ala Octa n’est plus disponible à la vente.

 

Sources : huffingtonpost, 20minutes