Les sirops contre la toux sont-ils vraiment inutiles, voire allergisants ?

Article mis à jour le 

Une enquête menée par 60 millions de consommateurs pointe l'inefficacité des sirops contre la toux
Une enquête menée par 60 millions de consommateurs pointe l'inefficacité des sirops contre la toux

Une étude menée par le magazine 60 Millions de consommateurs révèle un constat effrayant sur les médicaments antitussifs délivrés sans ordonnance. D’après les résultats d’une enquête menée par le magazine, seuls 5 sont vraiment efficaces sur 37 produits testés.

Contre la toux grasse ou sèche, il existe des médications disponibles sous différentes formes : en sirop, en poudre ou en sachet. Or, d’après l’étude parue dans 60 Millions de consommateurs, la majorité de ces produits s'avèrent inutiles.

 

Quels sont les médicaments à privilégier ?

Cette étude sur les médicaments antitussifs accessibles sans ordonnance révèle que seuls ceux contenant du DMX ou dextrométhorphane, dérivé de la morphine, sont efficaces en cas de toux sèche. Ces produits sont cependant à consommer avec modération à cause des “manifestations indésirables” provoquées. Ils sont d’ailleurs parfois utilisés comme de la drogue par les adolescents, les jeunes adultes et les toxicomanes.

En cas de toux sèche, le magazine recommande aux malades de se tourner vers l’Atuxane, le Clarix en sachets, le Tussidane en comprimés ou en sirop, ou encore le Tussipax. Sont par contre à éviter le Clarix en sirop, le Theralène, les comprimés de Néo-codion, le sirop Rhinathiol et le sirop Thiopectol.

Toujours d’après cette enquête, mieux vaut ne prendre aucun médicament contre la toux grasse. Les produits tels que le Rhinathiol expectorant, le Vicks expectorant ou encore le Medibronc seraient tout sauf efficaces. De plus, la présence d’allergènes comme le propylparaben, les colorants ou l’alcool ne convient pas à la santé. Pour se soigner, il est préférable de recourir aux remèdes de grand-mère tels que les bonbons au miel ou tout simplement une bonne hydratation.

  

Sources : huffingtonpost, lemonde