> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

L'alligator n'est pas un crocodile, ni un caïman !

Par : Jean-Pierre Fleury - tout savoir sur ...
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur l'alligator
alligator mange poisson

Alligator adulte mangeant un poisson

À ne pas confondre avec le crocodile ni avec le caïman, l'alligator est une espèce qui vit presque exclusivement sur le continent américain.


L’alligator n’est ni un crocodile ni un caïman

alligator crocodile caiman gavial
Un alligator un crocodile un caïman un gavial

Les caïmans se trouvent presque uniquement sur le continent sud américain (Brésil, Bolivie, Colombie). Il a été introduit au sud du continent Nord-américain.
Les alligators à l'exception de l'espèce chinoise ne se rencontrent qu'au sud des États-Unis. La majorité des populations d'alligators américains se situent en Floride et en Louisiane.
Les crocodiles pour leur part se trouvent en grand nombre en Afrique mais des espèces plus rares peuplent les îles asiatiques, l'Inde, et l'Amérique latine. Enfin, le Gavial ne se rencontre que dans le Nord Est de l'Inde et au Pakistan.

carte repartition crocodiliens
Carte de répartition des crocodiliens dans le monde

Répartition

Description
Les mâles mesurent jusqu'à 4 à 5 mètres et 3 mètres pour les femelles. Le poids des grands mâles peut dépasser les 350 kg.

Ethologie
Animal amphibie, l'alligator passe de très longs séjours dans l'eau, soit qu'il chasse à l'affut, soit tout simplement qu'il dorme. Il peut rester totalement immergé un quart d'heure. Puis, tout en chauffant le dessus de son crâne au soleil, il se dissimule habilement dans l'eau. Son immobilité, son aspect, le font passer pour un bois flottant.
Dans les régions les plus froides, l'alligator hiberne pendant l'hiver. Il émerge durant les moments où la chaleur se fait ressentir. Il ne mange pas pendant cette période lorsque la température passe en dessous des 23 degrés. Il survit très bien au période de grand froid et de gel. L'animal affectionne les marais d'eau douce, les rivières et les lacs. Il peut s'accommoder d'une légère salinité de l'eau pendant une courte période comme c'est le cas dans certaines mangroves.
Il construit des terriers qui servent d'abri particulièrement lors de l'hibernation qui survient lorsque la température baisse et que la chaleur se fait moins forte. La majorité des populations d'alligators américains se situent en Floride et en Louisiane.

Les grands alligators mâles sont des animaux solitaires et territoriaux. Les alligators plus petits se trouvent souvent en grand nombre tout près les uns des autres. Les plus gros spécimens (mâles ou femelles), défendent leur territoire proche ; les petits montrent une tolérance plus grande à l'égard des autres alligators d'une taille voisine de la leur.

Régime alimentaire

saut alligator eau
Saut hors de l’eau d’un alligator

Bien que les alligators aient un corps pesant et des mouvements lents, ils sont capables de courtes pointes de vitesse, en particulier pour une attaque rapide. Leurs proies favorites sont les petits animaux qu'ils peuvent tuer et avaler d'une seule bouchée ; ils peuvent cependant tuer des proies plus grandes, en les attrapant et en les tirant dans l'eau pour qu'elles se noient. Les alligators consomment de la nourriture qui ne peut être mangée en une seule bouchée en la laissant pourrir ou bien en la mordant et en l'agitant sauvagement jusqu'à en arracher des morceaux.

L'alligator, contrairement au crocodile est capable de broyer directement des os. Les muscles qui referment les mâchoires sont d'une puissance exceptionnelle, mais ceux qui les ouvrent sont en comparaison relativement faibles. C'est ainsi qu'un homme adulte peut à mains nues tenir un alligator la mâchoire fermée. En général, une bande de ruban adhésif suffit pour empêcher un adulte d'ouvrir ses mâchoires. C'est une des méthodes les plus couramment utilisées quand des alligators doivent être capturés et transportés, ou quand, pour toute autre raison, ils doivent être empêchés de mordre.
Les alligators sont capables d'attraper des oiseaux au nid à plusieurs mètres de hauteur. Pour cela ils sautent en prenant leur élan après avoir atteint une vitesse étonnante. Ils donnent alors l'impression de marcher sur l'eau en propulsant l'aide de leur queue.

alligator mange poisson
Un alligator mange un poisson

Les jeunes mangent une grande variété de petits invertébrés et en particulier des insectes. Ils consomment également des petits poissons et des grenouilles. Lorsqu'ils grandissent, ils consomment des proies plus grosses. Leurs régimes alimentaires comportent alors des poissons, des tortues, des petits mammifères, des oiseaux et parfois des plus petits congénères. L'animal est un opportuniste et pour apaiser sa faim, il est capable de manger toute forme de nourriture. Il n'est pas rare de le voir consommer des chiens de petite taille ou d'autres animaux domestiques...
L'activité alimentaire est influencée par la température de l'eau. Elle diminue considérablement si l'eau baisse en dessous de 20 degrés.

Carte d’identité de l’alligator

Ordre : Crocodylia
Famille : Alligatoridae
Genre : Alligator
Espèce : Alligator Mississippiensis

Reproduction

oeuf alligator
Oeuf d’alligator

Les femelles sont matures lorsqu'elles atteignent environ 1,80 mètre et se sont elles qui initient les rites amoureux.
A l'époque des amours, les deux sexes communiquent par des messages oraux, visuels, tactiles et olfactifs. Ils peuvent notamment communiquer sous l'eau par des vibrations de basses fréquences perceptibles par leurs congénères.
Lors de la saison humide et chaude de l'été, les animaux confectionnent un nid d'un mètre de circonférence en végétaux qui a pour objectif de maintenir les oeufs au dessus du niveau de l'eau et dont la décomposition assure l'incubation. En cas d'inondation les oeufs peuvent survivre une douzaine d'heures en submersion. Le lieu d'implantation du nid est souvent le même d'une année sur l'autre. La femelle y dépose entre 20 et 50 oeufs qu'elle protège sous une épaisse couche de végétaux. L'incubation dure en moyenne 65 jours. Pendant tout ce temps la femelle ne quitte pas les parages du nid et le défend contre les pilleurs qui sont nombreux (oiseaux, pécaris, varans, serpents et jaguars).
Lorsque les oeufs sont prêts à éclore, la mère dégage l'épaisse protection de végétaux et se charge de mettre les jeunes dans l'eau où ils devront aussitôt être capables de trouver seuls leurs nourritures. Mais comme une poule avec ses poussins, elle sera très présente dans l'éducation des jeunes et leur assurera une protection durant plusieurs semaines notamment contre les attaques des ratons laveurs et des alligators adultes.
Le sexe de la descendance dépend de la température dans le nid et se détermine dans les 7 à 21 jours qui suivent le début de l'incubation. À des températures de 30 degrés ou moins celle-ci produit une ponte de femelles ; à 34 degrés ou plus il n'y a que des mâles.
Les nids établis sur les levées de terre sont plus chauds que ceux qui sont construits dans l'humidité des marais, et donc les premiers ont tendance à produire des mâles et les seconds des femelles. Le ratio sexuel normal à l'éclosion est de cinq femelles pour un mâle

L’alligator et l’homme

nourir alligator ferme elevage
Nourrissage dans une ferme d’élevage d’alligators

L'alligator peut être extrêmement dangereux. Chaque année, on déplore en Floride et en Louisiane quantité d'accidents très graves.

Statut
L'alligator américain est une espèce très suivie par les scientifiques. Dans les années 1960, les populations sauvages ont subi un lourd tribut à cause de l'exploitation de l'espèce pour sa peau. Depuis, des programmes de sauvegarde et de lutte anti-braconnage ont été mis en place et l'élevage à permis de produire les peaux nécessaires.
Actuellement, l'espèce n'est pas menacée. Dans certaines régions des États Unis, des populations trop importantes font même l'objet de plan de régulation. La population sauvage existante est estimée à 1 million d'individus.
L'alligator est classé en annexe II de la CITES*. Cette annexe comprend toutes les espèces qui ne sont pas nécessairement menacées d'extinction mais dont le commerce des spécimens doit être réglementé pour éviter une exploitation incompatible avec leur survie.
L'élevage des alligators est en pleine expansion en Floride, au Texas et en Louisiane. À eux trois, ces états produisent annuellement un total de 45.000 peaux d'alligator. Cette peau, utilisée en maroquinerie, atteint des prix élevés et peut pour une longueur de 1,8 à 2 mètres se vendre à 300 $ pièce. Le marché de la viande d'alligator est en plein essor. C'est une viande qui présente de grande qualité pour la santé humaine.
L'alligator de Chine par contre est très menacé et son état de conservation est préoccupant.


*La CITES contrôle et réglemente le commerce international des spécimens des espèces inscrites à ses annexes. Toute importation, exportation, réexportation (exportation d'un spécimen importé) ou introduction en provenance de la mer de spécimens des espèces couvertes par la Convention doit être autorisée dans le cadre d'un système de permis.


Article réalisé par Eric Tournier et Jean-Pierre Fleury.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr