Calculer les dimensions d'un escalier

Article mis à jour le 
Comment bien concevoir les dimensions de son escalier ?
Comment bien concevoir les dimensions de son escalier ?
Les escaliers, nous les empruntons parfois, souvent, mais pas toujours avec le même sentiment de fatigue une fois la dernière marche atteinte. Pourquoi ? Le confort d’utilisation d’un escalier dépend de ses dimensions. Si vous respectez les astuces démontrées ici, votre escalier ne sera pas prêt de vous éreinter.


Définir la forme de votre escalier

Vous hésitez entre un escalier droit ou en colimaçon ? Sachez que la forme de votre escalier dépend, en partie, de la dimension disponible pour la trémie, soit la surface ouverte de la dalle supérieure.

Si vous avez l’espace suffisant pour intégrer une trémie rectangulaire, vous pourrez choisir un escalier droit ou tournant. De forme carrée ou ronde, votre escalier sera de type hélicoïdal. N’oubliez pas de respecter une hauteur libre de passage d’au moins 190 cm.

Les dimensions à déterminer

Le confort de montée et de descente dépend de la hauteur et de la largeur (le giron) des marches. En effet, des marches trop hautes vous fatigueront rapidement.

Pour calculer ces données, vous devez connaître la hauteur de la montée. Puis, en divisant la hauteur de la montée par le nombre de marches souhaitées, vous obtiendrez la hauteur de chaque marche. Sachez que la hauteur optimale est de 18 cm au maximum. Si votre calcul aboutit sur un chiffre plus élevé, rajoutez une ou deux marches.

Ensuite, vous devez calculer le giron. Dans le cas d’un escalier droit, il suffit de diviser la longueur de volée par le nombre de marches établi précédemment. Cette mesure devrait être comprise en 24 et 31 cm. La longueur de volée correspond à la dimension de recul sur le sol inférieur.

La loi de Blondel

Cette théorie a été établie par l’architecte François Blondel qui cherchait à établir un moyen de calculer un bon équilibre entre la hauteur et le giron des marches. Si cet équilibre est respecté, le confort est assuré. Cette loi affirme que la dimension du giron additionnée à deux hauteurs de marche doit correspondre à un nombre compris entre 60 et 64.

Par exemple, si vous obtenez de vos calculs précédents une hauteur de marche à 17 et un giron de 25, vous obtiendrez 59. Dans ce cas, votre giron n’est pas assez long et vous devriez redimensionner votre longueur de volée. Si, une fois le redimensionnement effectué, vous obtenez un giron de 27, alors le calcul vous donnera : 27+2x17 = 61. Dans ce cas, vous avez les dimensions adéquates et vous pouvez débuter vos travaux.