Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur le carrelage
carreler escalier

Carreler un escalier

La dégradation d’un escalier peut être prématurée s’il n’est pas revêtu d’un matériau résistant. C’est pourquoi le choix du revêtement, est si important. Un carrelage en grès étiré sera parfait à cet emploi. Sa mise en œuvre s’avère facile en suivant ces quelques étapes.


Préparation de la surface à carreler

Nettoyez la surface cimentée de l’escalier à l’aide d’une brosse puis éliminez les poussières à l’aide d’un aspirateur.

Coupe du carrelage

La pose d’un carrelage s’effectue toujours en partant du bas de l’escalier et en remontant progressivement. Vous commencerez toujours par habiller la première contremarche puis la face horizontale de la marche et ainsi de suite jusqu’en haut de l’escalier.

Posez un carreau sur la première marche, et présentez un carreau sur la contremarche juste en dessous de celui-ci afin de repérer la hauteur de coupe nécessaire. Tracez un repère de hauteur au niveau de la semelle du carreau de marche pour couper le carrelage avec précision.

A l’aide du ciseau de carreleur, rayez fortement ce repère situé sur le carreau de contremarche. Détachez la partie inutile en la frappant d’un coup sec avec le marteau.  Égalisez ensuite la coupe avec une grosse lime.
Pour plus de facilité, vous pouvez louer une scie de carreleur à disque diamantée. Cet appareil vous facilitera le travail et les coupes seront franches et nettes.

Pose du carrelage

Posez le premier carreau de la contremarche. Pour cela enduisez la contremarche de colle à carreaux à l’aide de la spatule crantée. Répartissez la colle de manière égale et harmonieuse.

Plaquez  le premier carreau sur la surface enduite en partant de l’angle gauche.
Tapotez le carreau à l’aide d’un maillet en caoutchouc pour bien le fixer au support et éliminer les éventuelles bulles d’air.

Placez ensuite le deuxième carreau de la même manière juste à côté en laissant un espace de 3mm pour le joint. Reproduire ces étapes jusqu’au bout de la contremarche.

Assurez-vous de la rectitude de l’angle de la marche et de l’alignement des extrémités supérieures des carreaux avant d’enduire la marche.

Enduisez ensuite la surface horizontale de la marche sans oublier l’épaisseur visible des carreaux de la contremarche. Attention, cette partie fragile doit être particulièrement bien collée, pour assurer une bonne solidité à l’ensemble. Les carreaux de la surface horizontale de la marche doivent recouvrir la tranche des carreaux de contremarche.

Disposez les carreaux de marche sur l’enduit étendu en respectant l’alignement des arêtes. Veillez à faire coïncider les joints avec ceux de la contremarche. Commencez toujours par le même côté et tapotez doucement sur chaque carreau avec le maillet en caoutchouc pour assurer une bonne adhérence.

Procédez ainsi jusqu’en haut de votre escalier.

Jointoiement du carrelage

Préparez une barbotine à base de ciment avec la quantité d’eau exacte préconisée par le fabricant. Malaxez lentement jusqu’à obtenir une consistance très fluide.
Étalez-la à la raclette pour boucher les joints.

Laissez prendre 15 à 20 minutes puis retirez l’excédent à la raclette.
Passez une éponge humide afin d’ôter le surplus avant le séchage.

Finissez le nettoyage de la surface au chiffon doux.

Pour obtenir des joints plus solides, maintenez-les humides jusqu’au lendemain. Veillez à ne pas marcher sur les carreaux fraîchement jointoyés et patientez au moins 24 heures avant d’utiliser l’escalier.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr