Choisir entre ardoise naturelle et ardoise synthétique

Article mis à jour le 
Quel type d'ardoise choisir ?
Quel type d'ardoise choisir ?
Vous devez changer ou restaurer une toiture en ardoise ? L'ardoise est un matériau noble pour les toits, particulièrement apprécié pour sa couleur sombre, sa durée de vie et son étanchéité. Il existe désormais deux types d'ardoise : la traditionnelle ardoise naturelle extraite des carrières de schiste et l'ardoise synthétique, industrialisée et plus simple à fabriquer que celle extraite des roches.


La longévité exceptionnelle du naturel

L'extraction de l'ardoise naturelle est réalisée majoritairement en Europe, mais également en Amérique du Sud, du Nord et en Asie. Plusieurs étapes de transformation sont nécessaires depuis la roche brute jusqu'à l’ardoise de toiture, mais une fois sur le toit, l'ardoise naturelle peut résister aux intempéries pendant plus d'une centaine d'années. De plus, de faible porosité, l'ardoise assure à la toiture une excellente étanchéité. Toutefois, une couverture en ardoise n'est pas facile à poser surtout au niveau des chevrons, qui servent à la fixation et qu'il faut positionner à plat.

Néanmoins, l'ardoise naturelle demeure un revêtement écologique de choix. Un bémol toutefois pour les ardoises en provenance d'Espagne, qui contiennent beaucoup de pyrite de fer et qui peuvent rouiller avec le temps. L'entretien de l'ardoise doit être effectué régulièrement, sous haute pression ou hydrofugation. 

Le synthétique facile à poser

Plus économique, l'ardoise synthétique est issue d'un composé de fibres organiques, de ciment et d'additifs minéraux. Elle se décline en différentes couleurs et formes qui peuvent répondre aux exigences de nombreuses régions. L'ardoise synthétique séduit pour :

  • son peu d'entretien ;

  • la facilité de sa pose ;

  • sa légèreté qui facilite les rénovations ;

  • ses qualités d'isolation ;

  • sa robustesse, bien que sa durée de vie soit estimée à 30 ans.

     

L'ardoise synthétique a tendance à se ternir avec le temps, mais une application hydrofuge permet de lui redonner son éclat initial facilement.

Reste à comparer les coûts : pour un revêtement de toit en ardoise naturelle il faut généralement compter entre 100 et 140 euros le m², tandis que l'ardoise synthétique revient à moins de 70 euros le m² . Toutefois, investir dans le naturel est aussi un investissement sur le long terme qui va se retrouver très rapidement amorti.