Comment devenir analyste financier ?

Devenir analyste financier
Devenir analyste financier
Avec l'internationalisation et la complexité croissante des marchés économiques, les analystes financiers ont de beaux jours devant eux. Les entreprises et investisseurs s'appuient sur leur expertise comme aide à la décision.


Que fait un analyste financier ?

Un rôle de conseiller

L'analyste financier est avant tout un conseiller.

Grâce à son excellente connaissance du marché, il sait anticiper l'évolution d'un secteur économique. Il analyse les perspectives de croissance d'une entreprise, étudie ses méthodes de gestion et évalue sa santé financière.

Il formule des recommandations sur lesquelles les décideurs s'appuient pour orienter leur stratégie de développement.

L'étude des valeurs boursières

L'analyste financier est aussi présent dans les salles des marchés. Il suit la bourse en temps réel et aide les investisseurs à choisir des valeurs.

Ses rapports préconisent une vente, un achat ou l'inaction.

Quelles sont les qualités nécessaires ?

Rigueur et expertise

L'analyste financier aime les chiffres. Il est rigoureux, autonome et organisé.
Il a une solide connaissance des systèmes économiques et financiers. Il a l'esprit de synthèse.

Veille et réactivité

L'analyste financier sait gérer le stress. Il est dans une dynamique d'anticipation. Toujours en veille, il s'adapte aux fluctuations du marché suivant un rythme soutenu.

Curiosité et investigation

Pour pouvoir émettre des recommandations sur une entreprise, l'analyste financier rencontre ses dirigeants, visite les sites, consulte l'ensemble des chiffres de l'activité et les rapports annuels.

A noter : l'analyste financier se déplace dans les entreprises, notamment à l'étranger. La maîtrise de l'anglais est un minimum, la connaissance d'autres langues, un atout.

Salaires et perspectives d’évolution

Des salaires intéressants
Le salaire du débutant est déjà confortable : de 30 000 € à 45 000 € annuels. Avec le temps et l'expérience, les analystes confirmés touchent aux alentours de 120 000 € annuels minimum.

2 environnements possibles

L'analyste financier peut exercer au sein d'un bureau d'étude ou dans des salles des marchés.

Une spécialisation nécessaire

L'analyste financier se spécialise selon le secteur d'activité : automobile, énergie, alimentaire... ou selon le type de prestation : conseil en investissements boursiers, accompagnement dans le développement d'affaires, aide à la gestion...

Les formations pour devenir analyste financier

Bac +5 minimum

L'analyse financière requiert des bases théoriques solides dans plusieurs matières : droit, économie, marketing et finances. Pour acquérir une telle expertise, le niveau bac + 5 est un minimum.

Grandes écoles ou université

Les grandes écoles de commerce ou d'ingénieur forment au métier d'analyste financier. Les instituts d'études politiques également.
Dans les universités, les diplômes suivants sont d'autres voies possibles :

  • master "analyse économique" ;
  • master "management, option finance" ;
  • master "administration des entreprises" ;
  • master "finances d'entreprise et pratique des marchés financiers".

A noter : la formation en 2 ans de la Société française des analystes financiers (SFAF) est souvent demandée par les employeurs.

Stage conseillé

Une expérience "terrain" est vivement recommandée. Banques, assurances et cabinets de consultants recrutent régulièrement des analystes financiers stagiaires.

En savoir plus ?

Contactez la Société française des analystes financiers (SFAF) au 01 56 43 43 10.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : fiches métiers