Comment devenir monteur

Devenir monteur
Devenir monteur
Le monteur choisit et organise les plans d’un film, d’un reportage ou d’un documentaire. Par ses choix, il peut donner une orientation différente à une information. Le métier de monteur est essentiel à la chaîne de fabrication de l’image.


Rôle du monteur

Trier et classer
Lorsque le monteur reçoit les images, les "rushes", il les visionne et les organise sur son ordinateur de manière à pouvoir les identifier et les retrouver facilement. Cette étape s’appelle le "dérushage".

Visionner et choisir
Le monteur visionne ensuite plus attentivement les rushes pour choisir les séquences les plus réussies.

Montage
Le monteur monte ensuite les images en choisissant celles qui débuteront ou termineront un plan. Il organise l’enchaînement des scènes et cale les images avec les sons : dialogues, musique, sons d’ambiance…

Conditions de travail du monteur

Toujours sur le banc de montage
Même si les ordinateurs ont aujourd’hui remplacé les bancs de montage, on appelle toujours ainsi le poste de travail du monteur. Le monteur travaille dans de petites pièces, souvent plongées dans l’obscurité pour des raisons de confort visuel. Dans la presse audiovisuelle, il travaille souvent dans le stress et l’urgence.

Collaboration étroite
Le monteur travaille toujours avec le réalisateur ou le journaliste qui a tourné les images. Un film ou un reportage réussi est le fruit de leur collaboration.

Intermittent du spectacle
Le monteur est, la plupart du temps, intermittent du spectacle. Il travaille en fonction des missions.

Combien gagne un monteur ?

La rémunération des monteurs est fixée selon un barème syndical.

Les monteurs sont payés à la semaine.

Un monteur assistant gagne environ 900 € bruts par semaine, un chef monteur, 1 300 €.

Comment devenir monteur ?

BTS
Le BTS Métiers de l’audiovisuel, option montage et postproduction est le minimum pour accéder à la profession de monteur. Ce BTS est accessible en alternance et se prépare dans près de 30 établissements en France.

ENSMIS et ENSLL
L’ENSMIS, Ecole nationale supérieure des métiers de l’image et du son (autrefois FEMIS) à Paris prépare au métier de monteur. L’admission se fait par concours - dossier d’enquête et analyse de film, épreuve écrite et orale - pour les candidats titulaires d’un bac + 2 ou + 3, ou justifiant de 4 années d’expérience professionnelle dans les métiers de l’image et son. La formation dure 3 ans.
Le diplôme de l’ENSLL, Ecole nationale supérieure Louis Lumière, est aussi une très bonne préparation pour exercer ce métier. L’admission se fait également sur concours.

Université
Des filières universitaires image, son et multimédia permettent aussi d’accéder à cet emploi.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir monteur ?

Mémoire et culture générale
Le monteur doit avoir une excellente mémoire visuelle et auditive. Il doit pouvoir retrouver facilement des images qu’il a vu passer. Le monteur a une très bonne culture cinématographique, musicale et artistique en général.

Diplomatie
Le monteur doit être diplomate, afin de pouvoir expliquer ses choix de montage au réalisateur ou au journaliste. Deux visions peuvent alors se heurter et il doit pouvoir exposer son point de vue calmement.

Rigueur et réactivité
Le monteur doit avoir une grande rigueur pour travailler chaque plan avec minutie, tout en gardant en tête la vision du film au complet. Le monteur doit pouvoir travailler dans l’urgence sans perdre ses moyens.

Contenu mis à jour le 13/07/2012