> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Comment fonctionne notre mémoire ?

Par : Anne Sauger - Dernière modification : 23 mai 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

fonctionnement memoire

Comment fonctionne la mémoire ?

Se souvenir, oublier, se rappeler, autant de mots qui se rapportent à la mémoire. Mais comment fonctionne-t-elle ? Et comment aider un enfant en cas de petites difficultés ?


Fonctionnement de notre mémoire

La mémoire, ce n’est pas si simple. Il ne s’agit pas juste de retrouver des informations dans sa tête : la mémoire, c’est la capacité à stocker, à retenir, à consolider et à retrouver ces informations perçues.

En résumé, il faut emmagasiner des informations (c’est l’encodage), les garder quelque part de manière sûre (c’est le stockage) puis aller les chercher (c’est la récupération).

Comment se développe la mémoire ?

Dès la naissance, même dès la vie intra-utérine, le nourrisson a une mémoire. Très particulière, elle est liée à ses besoins fondamentaux : tétée, voix et odeur de sa maman…

Il enregistre des souvenirs précis grâce aux 5 sens : l’ouïe, la vue, le toucher, le goût et l’odorat.

En découvrant le monde qui l’entoure, l’enfant développe sa mémoire, d’autant plus lorsque le langage se met en place par la suite.

Différents types de mémoires

La mémoire est une entité multiple.

Il existe ainsi de nombreuses sortes de mémoires qui cohabitent ensemble :

  • une mémoire pour retenir les informations toute notre vie, une autre pour les retenir juste quelques secondes ;
  • une mémoire pour nous rappeler au niveau moteur comment nager, faire du vélo ou écrire, une autre pour tout ce qui est lié au langage ;
  • une mémoire plutôt auditive, une autre visuelle…

Ce qui veut dire que quand l’enfant, à condition qu’il n’y ait pas une pathologie avérée, utilise bien sa mémoire, il est capable de gérer toutes les informations qui lui parviennent, ce qui lui permet de bien apprendre…

Des petites aides possibles

Pour aller chercher un souvenir (une leçon, une poésie, une table de multiplication…), il importe qu’il soit bien emmagasiné. Et pour qu’il le soit, il faut d’abord qu’il soit bien encodé. Sinon, c’est le fouillis !

Essayer déjà de repérer la manière de fonctionner de votre enfant : est-ce qu’il retient mieux quand l’information est auditive ? Dans ce cas, "racontez-lui" la leçon à apprendre, "jouer" la poésie, faites-lui épeler les mots de la dictée, ou les séparer en syllabes…

Il retient mieux quand elle est présentée en visuel ? Il a peut-être besoin de recopier plusieurs fois la poésie, ses tables ou ses mots de dictée pour bien les mémoriser, comme une photographie. Il ne se souvient plus de ce qu’il a lu ? Sortez les crayons et faites-le dessiner les grandes idées comme une BD. Il associera ainsi des images mentales à ce qu’il a lu…

Surtout, ménagez des pauses : un travail fractionné donnera de bien meilleurs résultats et surtout l’information sera retenue plus efficacement.

Il est important aussi de faire des liaisons entre les souvenirs : "tu te souviens, c’est comme…" afin de consolider les informations. C’est comme si l’enfant se fabriquait une chaîne avec ce qu’il doit retenir : il tire sur un bout et tout le reste vient ! Et surtout cela évite de répéter 50 fois la même chose…

La mémoire est un phénomène complexe qui est en perpétuelle évolution chez l'enfant. Il est tout à fait possible de donner un coup de pouce avec des choses simples.


Cependant, il faut faire la part des choses entre un enfant qui oublie parce qu'il rêve un peu et des troubles amnésiques véritables. Si vous avez un doute, c'est-à-dire quand les apprentissages sont vraiment perturbés, n'hésitez pas à consulter un médecin.


Divorce, décès, contrat de mariage...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr