Comprendre la conduite accompagnée

Comprendre la conduite accompagnée
Comprendre la conduite accompagnée
L'Apprentissage Accompagné de la Conduite (AAC) communément appelé conduite accompagnée est une mesure qui s'adresse aux jeunes. Quelle est son utilité, quelles sont ses particularités ?


Définition de la conduite accompagnée

La conduite accompagnée a été mise en place en 1984. Il s'agit d'un mode de formation à la conduite visant à réduire le nombre d'accidents de la route chez les jeunes conducteurs de 18 à 25 ans. La conduite accompagnée n'est pas autorisée à l'étranger. De même, elle est strictement interdite à un jeune inscrit à l'examen du permis de conduire en tant que candidat libre.

Objectifs et avantages de la conduite accompagnée

Objectifs

C'est le fort taux d'accidents de la route chez les jeunes qui a motivé la mise en place de l'Apprentissage Accompagné de la Conduite. Cette conduite accompagnée était censée réduire le nombre d'accidents de la route grâce à :

  • une meilleure acquisition des habitudes de conduite ;
  • une plus grande anticipation des risques et dangers ;
  • une meilleure responsabilisation des jeunes conducteurs.

Il était également prévu que la moitié des jeunes en âge de bénéficier de la conduite accompagnée utilisent cette méthode pour apprendre à conduire. Selon les statistiques effectuées par les sociétés d'assurance, elle serait suivie par un tiers d'entre eux.

Des avantages grâce à trois formules adaptées

La conduite accompagnée présente de nombreux avantages, à savoir :

  • un coût moins important que la formation classique au permis de conduire ;
  • une période probatoire de seulement deux ans ;
  • une capitalisation de points dans un laps de temps plus court ;
  • une augmentation des chances de réussir l'examen du permis de conduire dès la première présentation ;
  • une diminution du coût de l'assurance auto par les différentes compagnies d'assurance.

La conduite accompagnée se décline en trois catégories distinctes, à savoir :

  • l'apprentissage anticipé (dès 16 ans) : le jeune est accompagné d'un conducteur détenteur du permis de conduire depuis au moins cinq ans dans la catégorie de véhicule que le jeune souhaite conduire, cela nécessite une formation initiale en auto-école. Cet apprentissage anticipé implique trois rendez-vous pédagogiques, et le jeune doit parcourir au moins 3000 km au volant pendant un à trois ans ;
  • la conduite encadrée (entre 16 et 18 ans) est destinée aux jeunes souhaitant exercer un métier de la route. Dans l'attente de la délivrance du permis B qui a été passé au cours d'une formation professionnelle, ces jeunes peuvent conduire accompagnés de l'accompagnateur de leur choix. Celui-ci doit avoir l'accord de son assureur ;
  • la conduite supervisée (dès 18 ans), elle peut être suivie en cas d'échec à l'épreuve du permis, ou après la formation initiale du code.

Les professionnels à votre service :

  • auto-écoles
  • compagnies d'assurances
  • préfectures