Connaître Les charges fiscales de l'auto-entrepreneur

Autoentrepreneur et charges fiscales
Autoentrepreneur et charges fiscales
Le calcul des charges fiscales de l'auto-entrepreneur dépend de son régime. Il peut être assujetti à celui de la micro-entreprise, ou à celui du micro-social. En micro-entreprise, il est imposé selon le barème progressif de l'impôt sur les revenus, après abattement. En micro-social, un pourcentage est appliqué sur son chiffre d'affaires.


Les charges fiscales en micro-entreprise

Plafond du chiffre d'affaires

Les auto-entrepreneurs peuvent être assujettis au régime fiscal de la micro-entreprise, si leur chiffre d'affaires ne dépasse pas un certain plafond :

  • 32 900 € pour les prestataires de services et les professions libérales relevant des BNC (bénéfices non commerciaux) et des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) ;
  • 82 200 € pour les commerçants et fournisseurs de logements de tourisme.
     

Calcul des charges fiscales des auto-entrepreneurs en micro-entreprise

L'auto-entrepreneur inscrit au régime fiscal de la micro-entreprise est imposé sur son chiffre d'affaires selon le barème progressif de l'impôt sur le revenu. Toutefois, l'administration fiscale applique un abattement :

  • 34 % du chiffre d'affaires pour les auto-entrepreneurs relevant des BNC ;
  • 50 % du chiffre d'affaires pour les entrepreneurs relevant des BIC ;
  • 71 % du chiffre d'affaires pour les commerçants et fournisseurs de logements.

Calcul des charges fiscales en micro-social

Secteur de la vente de marchandises

L'auto-entrepreneur opérant dans la vente de marchandises doit s'acquitter d'un impôt équivalant à 1 % de ses bénéfices industriels et commerciaux. À cela viennent s'ajouter 14,1 % de cotisations sociales.
 

Secteur de la prestation de services

La charge fiscale d'un auto-entrepreneur prestataire de services correspond à 1,7 % de ses bénéfices industriels et commerciaux. À cela viennent s'ajouter 24,6 % de charges sociales.
 

Professions libérales relevant du RSI

Les professions libérales inscrites au Régime social des indépendants (RSI) sont imposées à hauteur de 2,2 % de leurs bénéfices non commerciaux. À cela viennent s'ajouter 24,6 % de charges sociales.


Professions libérales relevant de la CIPAV

Les professions libérales inscrites à la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse ont pour charge fiscale 2,2 % de leurs bénéfices non commerciaux. À cela viennent s'ajouter 23,3 % de charges sociales.


Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".