Contracter une complémentaire retraite

Contracter une complémentaire retraite
Contracter une complémentaire retraite
La complémentaire retraite est une pension qui a pour but d'assurer un revenu supplémentaire au moment du départ en retraite. Le salarié peut être amené à cotiser obligatoirement pour ce type de complémentaire, mais aussi à contracter une complémentaire facultative.


Complémentaire retraite obligatoire

Le travail salarié entraîne l'obligation, pour les entreprises comme pour les salariés, de verser des cotisations sociales à divers organismes. Parmi ces organismes, deux sont dédiés à la retraite complémentaire :

  • l'Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (couramment abrégée ARRCO) ;
  • l'Association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres (AGIRC).Il est à noter que les salariés exerçant la profession de cadres et assimilés cotisent à la fois à l'ARRCO et à l'AGIRC.

Ces cotisations sont converties en points. Lors du départ à la retraite, les points sont convertis en euros, selon une base fixée à :

  • 1,2513 € pour l'ARRCO ;
  • 0,4352 € pour l'AGIRC.

Complémentaire retraite facultative

Afin de s'assurer une retraite complémentaire confortable, il peut être judicieux de contracter une complémentaire retraite facultative, ou privée. Cette démarche est gérée par un organisme privé, de type banque ou mutuelle. Ces contrats de prévoyance incitent le salarié à épargner une partie de ses revenus, pour couvrir tout problème lié au nombre de trimestres cotisés (incapacité à cotiser le nombre de trimestres requis pour cause de maladie, etc.). Ces types de contrats existent sous différents types, et peuvent être ouverts aux non-salariés.

On y trouve notamment :

  • les contrats dits "loi Madelin" ;
  • les plans d'épargne retraite populaire ;
  • les plans d'épargne retraite d'entreprise (PERE) ;
  • les plans d'épargne retraite spécifiques ;
  • les complémentaires retraites mutualistes.

Les plans d'épargne retraite spécifiques ont des dénominations diverses, car ils touchent diverses catégories de salariés (fonctionnaires, secteur hospitalier...) et prennent en compte les spécificités de ces métiers dans le calcul des cotisations et des pensions. Généralement, les contrats de complémentaires retraites verseront la pension complémentaire sous forme de rente viagère. Parfois, certains types de contrats (en général, ceux contractés par l'entreprise au profit de ses salariés) privilégieront le versement d'un capital : la pension sera donc versée en une seule fois. L'inscription à une complémentaire retraite peut être une démarche individuelle ou proposée par l'entreprise, qui mutualise alors les cotisations de ses salariés.


Les professionnels à votre service :

  • Employeurs
  • Caisses de retraite
  • ARRCO
  • AGIRC
  • Mutuelles
  • Banques
  • Sociétés mutualistes