Devenir serrurier

Devenir serrurier
Devenir serrurier
Le serrurier est surtout connu pour ses réalisations de serrures et de clefs. Mais ce n’est pas son seul rôle, loin de là. Il crée toute sorte d’ouvrages métalliques, travaille dans le domaine de la décoration...


Rôles du serrurier

Les clés
Le serrurier crée et fabrique les clés. Il pose et répare également les serrures. Il répond aux demandes de ses clients qui exigent de plus en plus des systèmes de sécurité pointus.

Travailler le métal
Mais aujourd’hui ce métier évolue : le terme de serrurerie désigne maintenant tous les travaux et ouvrages métalliques. Le serrurier façonne le métal pour protéger les bâtiments, mais aussi pour les embellir. Ainsi il réalise des équipements de sécurité ou des éléments de décoration pour :

  • des balcons ;
  • des pièces de charpente ;
  • des pylônes ;
  • des vérandas ;
  • des escaliers...

Le serrurier est aussi un spécialiste de la ferronnerie d’art.

Travailler en amont et en aval
Très souvent, l’ouvrage du serrurier commence par une analyse des plans des ouvrages qu’il doit concevoir. Il choisit ensuite les matériaux puis travaille les pièces. Lorsqu’elles sont façonnées, il lui faut encore les poser et effectuer les finitions nécessaires.

A son compte
L’artisan serrurier à son compte doit ajouter à cette tâche technique les activités de gestion de son entreprise. Il doit gérer :

  • la comptabilité ;
  • son stock ;
  • ses marchandises disponibles...

Il passe aussi les commandes auprès de ses fournisseurs et peut avoir besoin de recruter des salariés.

Conditions de travail du serrurier

Deux terrains principaux
Le serrurier-métallier partage son temps entre son atelier et les chantiers sur lesquels il travaille. Dans son atelier :

  • il dessine les plans ;
  • découpe les pièces :
  • et ajuste les pièces.

Puis il se rend sur le chantier pour les assembler.

Plusieurs intervenants
Le serrurier doit répondre aux demandes des clients, mais il travaille aussi en étroite collaboration avec les architectes ou les décorateurs. Le serrurier à son compte gère son personnel, à qui il délègue différentes tâches.

Dans des conditions difficiles
Lorsqu’il est sur les chantiers, le serrurier peut être exposé :

  • au vent ;
  • au froid ;
  • et à l’altitude (sur les toits ou les échafaudages).

Il porte aussi des objets parfois lourds et doit être en forme. Il effectue souvent de longues journées, particulièrement quand l’ouvrage se fait dans l’urgence.

Combien gagne un serrurier ?

Un serrurier salarié en début de carrière touche environ 1 300 € bruts par mois. Un serrurier établi à son compte peut toucher entre 1 400 € et 3 000 € par mois.

Formations pour devenir serrurier

Du CAP au bac
Pour devenir serrurier, le CAP est le diplôme minimum obligatoire. Il en existe au moins 2 qui permettent d’exercer la profession :

  • le CAP serrurier-métallier ;
  • le CAP ferronnier.

Les bac professionnels
Plusieurs types de bac pro permettent aussi d’accéder au métier de serrurier-métallier :

  • le bac pro technicien en chaudronnerie industrielle ;
  • le bac pro ouvrage du bâtiment : métallerie ;
  • le bac STI génie mécanique ;
  • le BP (brevet professionnel) serrurerie-métallerie.

Après le bac
Pour les plus motivés, il existe 2 BTS particulièrement reconnus, à bac + 2 :

  • le BTS constructions métalliques ;
  • le BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle.

Et des licences professionnelles à bac + 3, si le serrurier a l’intention de s’installer à son compte :

  • la licence pro activités juridiques, spécialité management et droit des affaires immobilières ;
  • la licence pro management des organisations, spécialité gestionnaire de l’habitat locatif et de l’habitat social.

Qualités nécessaires pour devenir serrurier

De la minutie
Le serrurier doit être créatif. C’est un métier qui nécessite rigueur et précision.

Une bonne condition physique
En atelier, le serrurier travaille dans la poussière et le bruit. Sur les chantiers, sa forme physique est aussi primordiale puisqu'il porte des charges lourdes et travaille en hauteur. C’est un métier fatigant qui requiert une vigilance particulière.

Contenu mis à jour le 06/06/2012