Isolation écologique : les principes

Les principes de l'isolation économique
Les principes de l'isolation économique
Les isolants synthétiques sont aujourd'hui critiqués. Leur fabrication est très polluante et nuit à la couche d'ozone. La nature offre de nombreuses autres solutions pour isoler votre maison. L'isolation écologique, ou biosourcée, est une clef pour une isolation efficace tout en respectant l'environnement.


Bien isoler : de multiples avantages

Une maison mal isolée perd beaucoup d'énergie. Cela se ressent sur vos factures de chauffage.

En faisant des travaux d'isolation de votre maison, vous ferez des économies importantes, tout en protégeant l'environnement et en améliorant votre confort.

Vous pouvez économiser jusqu'à 60% des dépenses de chauffage grâce à une maison bien isolée. Les travaux d'isolation sont donc en général rentables en moins de 2 ans.

Isolation écologique : les principaux matériaux

  • le chanvre : matériau imputrescible et très écologique, sa croissance ne réclame aucun pesticide. Il est particulièrement adapté à l'isolation des murs et existe sous différentes formes (panneaux, rouleaux, laine, granulats). La laine de chanvre remplace les laines traditionnelles telles que la laine de verre. Le chanvre permet une isolation thermique, mais aussi une isolation phonique de l'habitation,
  • le lin : excellent isolant thermique, il est moins cher que le chanvre bien qu'un peu moins écologique. Il bénéficie d'un très bon coefficient de conductivité thermique et est disponible sous forme de panneaux ou de rouleaux semi-rigides,
  • la laine de mouton : très bon isolant, notamment pour les surfaces irrégulières. Il absorbe très bien l'humidité et conserve sa forme initiale. Peu chère et résistante au feu, la laine de mouton doit tout de même être traitée contre les insectes. Elle est parfois critiquée car les insecticides utilisés pour la traiter ne sont pas écologiques et peuvent s'avérer toxiques,
  • le liège : l'un des meilleurs isolants écologiques, mais aussi l'un des plus chers. Il protège contre le feu, les insectes, les champignons et les rongeurs. C'est un très bon isolant thermique et phonique. Il est léger et facile à utiliser sous forme de plaques ou de granulats (pour isoler les toitures par exemple),
  • la ouate de cellulose : très écologique, elle isole aussi bien que les laines minérales. Sous forme de plaques, elle est un excellent isolant phonique et thermique.

Bien choisir son mode d’isolation naturelle

Pour comparer les différents isolants naturels, il faut regarder les données suivantes :

  • le coefficient de conductivité (λ) : plus il est faible, plus le matériau est isolant,
  • la résistance thermique (R) : plus elle est élevée, plus le matériau est isolant. R = épaisseur de l'isolant divisé par λ.


Pour faire les travaux les mieux adaptés à votre habitation, vous pouvez faire réaliser un diagnostic thermique. Un professionnel vous conseillera pour mieux isoler votre habitation et vous proposera des solutions adaptées.

Astuces

Quel que soit le matériau utilisé, voici un ensemble de pratiques utiles à connaître pour une bonne isolation naturelle :

  • pour garantir la qualité des isolants, des certifications existent (notamment la certification Acermi en France). Les matériaux destinés à l'isolation écologique sont néanmoins en retard sur ce point,
  • pensez à l' "éco-prêt à taux zéro". Sont éligibles les propriétaires d'un logement dont la construction s'est achevée avant le 1er janvier 1990. Renseignez-vous auprès de votre banque,
  • vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt sur les travaux d'isolation thermique jusqu'en 2013,
  • enfin pour isoler efficacement votre maison, faites appel à un professionnel. La technique mise en jeu est en effet très précise.


  •  
  • Pour plus d'informations sur l'isolation écologique, consultez le site futura-sciences.