Lissage japonais : mode d'emploi

Par : Katia Do Nascimento Blétry - Dernière modification : 2 août 2012 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Ce guide pratique vous est proposé en partenariat avec : Marionnaud
lissage japonais mode emploi

Se faire un lissage japonais

Marre des brushings à répétition ou des défrisages abusifs ? Avec le lissage japonais vous pouvez désormais afficher des cheveux raides, souples et soyeux sans effort tout en respectant la fibre capillaire. Voici un guide pour vous présenter cette technique qui ne cesse de faire des adeptes !


Qu'est-ce qu'un lissage japonais ?

Le lissage japonais, aussi appelé Yuko System, est une technique de lissage permanent qui va modifier la structure du cheveu en profondeur et figer celui-ci de sorte à le faire renaître en une forme raide et durable. Il est pratiqué seulement chez les salons ayant validé la formation dispensée exclusivement par Lissfactor qui a introduit cette technique sur le marché français.

Comptez entre 3 à 6 heures pour un lissage en moyenne selon la caractéristique de vos cheveux. Mais dire adieu aux frisottis a un prix : il vous faudra débourser entre 350 et 800 euros selon la longueur et la texture de vos cheveux. 

Le lissage japonais : pour qui ?

Le lissage japonais s'adapte à tous les types de frisures mais tous les cheveux ne peuvent pas en bénéficier : 

  • il peut être réalisé sur des cheveux bouclés, frisés ou même crépus ;
  • il est déconseillé aux cheveux sensibilisés, fragilisés, méchés ou déjà défrisés ;
  • il est également déconseillé aux cheveux colorés ou mêchés car il se peut que le lissage japonais abîme vos cheveux.

Demandez conseil à votre coiffeur.

Comment faire un lissage japonais

Le déroulement d'une séance de lissage japonais doit respecter quelques étapes clés :

  • après un diagnostic de vos cheveux, le coiffeur procède à un lavage pour enlever toutes les impuretés avec un shampoing spécifique ;
  • puis, il les sèche et les lisse une première fois à l'aide de plaques en céramiques ;
  • il applique ensuite, mèche par mèche, une solution crémeuse qui remodèle le cheveu en agissant sur sa structure interne et permet ainsi de transformer sa nature ;
  • après une trentaine de minutes, il rince la solution, sèche la chevelure et la lisse une nouvelle fois grâce à des plaques de lissage qui assurent la fixation du produit ;
  • une fois cette étape terminée, il applique un lait fixant sur les cheveux afin qu'ils restent souples et raides de manière permanente ;
  • après 15-20 minutes de pose, les cheveux sont à nouveau rincés et séchés naturellement.

Des cheveux raides et soyeux pendant 6 mois

Cette "chirurgie capillaire" offre de nombreux avantages. Voici quelques raisons pour se lancer :

  • le lissage japonais laisse les cheveux doux, souples, brillants et faciles à coiffer. De plus, aucun risque de friser car il résiste à la douche, à l'humidité ou à la piscine ;
  • pratique et longue durée, le lissage japonais permet à la chevelure de rester lisse jusqu'à la prochaine repousse, 6 mois plus tard. Pas la peine de tout recommencer pour autant, il vous suffira d'entretenir les racines pour un résultat optimal ;
  • cette technique évite d'abîmer les cheveux. Contrairement aux produits défrisants agressifs qui finissent par endommager la fibre capillaire, le lissage japonais utilise des soins à base de kératine, de collagène, d’acides aminées et de céramides qui vont respecter les cheveux. 

Les racines qui repousseront seront des cheveux "naturels", il est donc possible que vous deviez refaire un lissage avant 6 mois.


  • Une fois le lissage japonais terminé, attendez 72 heures avant de vous laver les cheveux. Au quotidien, utilisez des shampoings ou des soins sans sulftate et de préférence lissants pour les entretenir.


 


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr