Papier peint mural : guide pratique pour votre projet

Papier peint mural : guide pratique pour votre projet @ nouknouk / Flickr
Papier peint mural : guide pratique pour votre projet @ nouknouk / Flickr
Longtemps ringardisé et considéré comme vieillot, le papier peint fait un retour en force ! Plus facile que jamais à poser et à décoller (certains modèles sont adhésifs voire magnétiques), disponible dans une large gamme de coloris et de motifs, le papier peint a plus d’un atout dans sa manche. On vous dit tout sur ce revêtement. 


Papier peint mural : il y en a pour tous les goûts

En fonction de ses caractéristiques, tel papier peint mural aura plus sa place dans telle pièce plutôt que dans telle autre. Par exemple, si la toile de verre est idéale pour masquer les défauts d’un mur, un papier mural traditionnel ne sera, quant à lui que peu adapté aux  pièces humides du type "salles de bains".

De même, la façon dont il se pose et surtout  se dépose peut peser dans la balance au moment du choix du modèle de papier peint. En effet, si les papiers peints expansés, vinyles ou encore intissés nécessitent un encollage lors de leur pose et se décollent à sec (en les "strippant" ou en les "pelant"), un papier peint classique en revanche se décolle par mouillage.

Enfin, il est important de noter que plus le grammage est élevé, plus la pose est aisée.

Etapes à respecter lors de la pose d’un papier peint mural

Bien que des papiers peints adhésifs et même magnétiques aient fait leur apparition dans les rayons des magasins de bricolage, la grande majorité des papiers peints doit encore être collée.

Après avoir nettoyé le mur et vérifié sa porosité (une surface absorbante permettra à la colle de bien adhérer), appliquez la colle sur l’envers du lé. Attendez ensuite une dizaine de minutes, le temps que la colle imprègne correctement le papier peint.

Une fois le temps de « détrempe » écoulé, posez le premier lé non sans avoir pris soin de tracer un trait au crayon pour qu’il soit d’aplomb.

Enfin, marouflez votre papier peint. En clair, chassez les bulles d’air emprisonnées sous le lé sans oublier de nettoyer, au moyen d’une éponge humide, la colle qui ne manquera pas de s’écouler sur les côtés.

En ce qui concerne le papier peint intissé, sa composition en fibres textiles le dispense de tout encollage. La colle doit alors s’appliquer directement sur le mur à tapisser.

Papier peint mural : de combien de rouleaux aurez-vous besoin ?

Avant de vous lancer dans votre projet, il est important de bien calculer le nombre de rouleaux de papier peints à acheter.
À l’exception de certains papiers peints (vinyle, intissé, expansé) dont la largeur est plus importante (106 cm), un rouleau de papier peint standard (et respectant la norme NF EN 233) fait 10,05 m de longueur pour une largeur de 53 cm.

Sachant qu’un lé fait 10 m x 0,53 m, la marche à suivre est la suivante :

  • a- calculez le périmètre de la pièce à tapisser (la longueur multipliée par la largeur) en ne tenant pas compte des ouvertures (portes et fenêtres) ;
  • b- diviser ce résultat par 0,53, ce qui vous permet d’obtenir le nombre de lés ;
  • c- mesurez la hauteur des murs à tapisser et ajoutez 10 cm de marge ;
  • d- diviser la longueur d’un lé standard par le résultat précédemment obtenu vous indique combien de lés contient un rouleau ;
  • e- pour connaître le nombre de rouleaux nécessaires, il ne vous reste plus qu’à diviser le nombre total de lés (b) par le nombre de lés contenus dans un rouleau (d).

Des erreurs pouvant se produire lors de la pose, nous vous recommandons de prévoir un ou deux rouleaux supplémentaires pour d’éventuels raccords.

Papier peint mural : combien ça coûte ?

Outre le matériel nécessaire à la pose du papier peint (table à lisser, colle, spatule, cutter…), un rouleau de papier peint vous coûtera approximativement :

  • entre 5 et 7 € pour un papier peint traditionnel ;
  • de 3 à 5 € pour de la toile de verre ;
  • de 6 à 30 € pour du papier peint intissé ;
  • autour de 3 € pour du papier peint à peindre ;
  • jusqu’à 40 € pour du papier peint vinyle ;
  • environ 70 € / m2 pour du papier peint magnétique ;
  • autour de 45 € / m2 pour du papier peint adhésif.

Sachez toutefois que recourir aux services d’un poseur professionnel vous apportera la garantie d’un travail réalisé dans les règles de l’art et vous fera gagner temps et effort. D’autant que si votre habitation a plus de deux ans, vous pouvez bénéficier d’une TVA au taux préférentiel de 10 % pour vos travaux de rénovation (plus d'informations sur le site du service public).