Participation : différentes façons de placer votre argent

Article mis à jour le 
Placement
Placement
Lorsque vous êtes alerté sur la somme de votre part de placement dans une entreprise, vous pouvez désormais choisir entre la disponibilité immédiate de la somme acquise ou son placement en épargne. Découvrez dans ces quelques lignes les différentes manières de placer votre argent et de le faire fructifier.


Identifiez votre profil d’investisseur

Avant d’étudier les différentes manières de placer votre prime, il est nécessaire d’identifier votre profil d’investisseur. Pour se faire, vous devez réfléchir à vos objectifs principaux comme par exemple bénéficier d’un complément de rémunération, constituer une épargne sur le long terme pour maintenir votre niveau de vie, participer au financement d’un bien immobilier, etc. Vous devez également réfléchir à la période pendant  laquelle vous souhaitez avoir les fruits de votre placement ainsi que le niveau de risque que vous êtes prêt à supporter pour votre placement. 

Les PEE et PERCO

Les versements sur un PEE ou un Perco apportent des avantages considérables. Pour une prime dont vous n’avez besoin qu’après 5 ans, vous sortez du plan avec une exonération d’impôt sur la plus-value. Seuls les prélèvements sociaux sur les gains sont dus. De plus, sachez qu’il existe de nombreux cas de déblocage anticipé en plus des mesures gouvernementales « exceptionnelles », qui se sont multipliées ces dernières années.

Investissez dans des fonds internationaux

Les gérants proposent en général quatre à six fonds dans leurs gammes de FCPE (Fonds Commun de Placement d’entreprise) afin de vous permettre de vous diversifier.

Vous trouvez tout d’abord des FCPE investis sur des classes d’actifs précises : produits de taux de court terme, obligations à plus ou moins long terme, actions européennes ou internationales. Vous trouverez également des FCPE diversifiés, soit selon des profils préétablis (prudent, équilibré, dynamique), soit flexibles, tel Amundi Opportunités, qui peut faire varier sa poche d’actions de 0 à 100 %. Il existe des fonds à horizon qui font diminuer la part d’actions au fil du temps. Enfin, des FCPE actions à capital protégé ou garanti, comme Protect 90 d’Amundi, qui garantit au salarié 90 % de la plus haute valeur atteinte par le fonds au bout de cinq ans, ou AmundiObjec­tif Retraite, son jumeau.

La majorité des salariés choisissent les fonds monétaires ou les FCPE diversifiés équilibrés et prudents.

« Les fonds diversifiés prudents ont montré une meilleure résistance en période de crise boursière », note Pierre Sche­reck, directeur de l’épargne salariale et retraite chez Amundi.

Pour effectuer votre répartition entre vos FCPE, n’oubliez pas de tenir compte de l’ensemble de votre patrimoine et de vos besoins d’argent potentiels. Si vous avez du temps devant vous, n’hésitez pas à investir au moins 20 % en actions, dont une partie hors Europe afin de profiter de la croissance économique là où elle se trouve. Vous réduirez cette poche au fur et à mesure que se préciseront vos besoins d’argent.

Sur cinq ans, ce sont les fonds actions et les mixtes dynamiques qui viennent en tête des classements, tel Avenir Dynamique de Natixis AM (+ 74,85 %). Les gérants restent optimistes pour 2014.Les fonds obligataires sont un peu moins risqués, quoique la crainte d’une remontée des taux, reste forte, notamment sur les emprunts d’état français.