Quelques conseils pour mieux protéger sa vie privée sur internet

Article mis à jour le 
Dans le cadre de la journée mondiale de la protection des données personnelles, des associations et d'acteurs du web ont rappelé quelques recommandations incontournables permettant de mieux maîtriser ce que l'on montre – ou pas – de sa vie privée sur le web.


Mieux contrôler ses données personnelles

Les associations phare de l'internet ont publié quelques conseils pratiques pour aider les internautes à mieux contrôler leurs données personnelles. Côté mobile, la National Cyber Security Alliance a pour sa part recommandé la désactivation des fonctions de géo-localisation lorsqu'elles ne sont pas nécessaires. Une manière de lutter contre la propagation d'informations que l'on diffuse à son insu.

Côté navigateur web

Côté navigateur web, le moteur de recherche DuckDuckGo – qui s'attache à protéger la vie privée de ses utilisateurs – a mis en place un outil très complet. Celui-ci permet à l'internaute d'identifier rapidement les réglages à réaliser dans son navigateur (qu'il s'agisse de Mozilla, de Safari, d'Internet Explorer, d'Opera ou encore de Chrome) afin de protéger au maximum ses données personnelles. Et pour garantir un maximum de confidentialité, une série de modules sont par ailleurs proposés.

Au travail

Et au travail, votre employeur est-il autorisé à consulter votre messagerie et celles de vos collègues ? Pour répondre entre autres à cette question, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) propose de nombreux dossiers sur les droits et devoirs des employeurs et salariés en termes de vie privée.

Google et Facebook sur le chemin de la transparence ?

Souvent critiquées pour leur manque de respect de la vie privée, les entreprises Facebook et Google ont fêté à leur manière cette journée mondiale de la protection des données personnelles. Ainsi, Google a pour sa part dévoilé avec davantage de précision la façon dont elle répond aux requêtes des gouvernements qui lui réclament des informations personnelles sur certains de ses utilisateurs. De son côté, Facebook a indiqué mettre en place prochainement des sessions de questions-réponses entre les internautes et le responsable des questions de vie privée de l'entreprise.