Responsabilité sociétale des entreprises

Article mis à jour le

La responsabilité sociétale (ou sociale) des entreprises (RSE) est la déclinaison des concepts du développement durable pour l'entreprise.



La responsabilité sociale des entreprises
La responsabilité sociale des entreprises

Définition

Dans l'article 116 de la loi sur les Nouvelles Régulations Économiques, il est spécifié que les entreprises françaises doivent faire apparaître dans leurs comptes annuels des informations sur les impacts de leurs activités sur la société et sur l'environnement.
Pour ce faire, l'Europe définit dans son livre vert la responsabilité sociétale des entreprises comme « un concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire ».
L'entreprise s'engage auprès des parties prenantes internes (salariés et représentants) et externes (ONG et partenaires stratégiques). Par exemple, le groupe Caisse d'Épargne a un partenariat avec le WWF.

Concrètement

La responsabilité sociétale des entreprises passe donc par la définition d'une éthique d'entreprise, d'objectifs sociaux, de critères d'évaluation, de normes et d'indicateurs fiables qui peuvent être intégrés dans une charte. L'un des points importants est le respect de l'équilibre entre les parties prenantes.
La RSE est considérée complète pour l'entreprise, lorsque celle-ci intègre ses principes dans sa stratégie, dans ses modes de management et de fonctionnement, et dans la conception des ses produits et services.
En 1999, lors du Global Compact, M. Kofi Annan propose aux entreprises d'adhérer à 10 grands principes des droits de la personne, du travail et de l'environnement dont le respect des droits de l'Homme, le refus du travail forcé, le refus du travail des enfants, l'application du principe de précaution, ...