Réussir l'isolation phonique d'une pièce

Réussir l'isolation phonique d'une pièce
Réussir l'isolation phonique d'une pièce

L'isolation phonique d'une maison se fait de bas en haut : isolation phonique du plancher ; isolation phonique d'une cloison ; et on termine par les fenêtres. L'isolation phonique est facile à réaliser et apporte un grand confort.



étape 1

Isolation phonique sol

L'isolation phonique du plancher dépend de son revêtement (carrelage ou parquet) et de la nature du support. Posez des panneaux, puis installez un treillis et enfin coulez une chape si vous mettez du carrelage. Posez de la laine de verre ou de roche ou un revêtement en fibres de bois compressées de 10 mm si vous mettez du parquet. Vous aurez ainsi une bonne isolation phonique du plancher.

étape 2

Isolation phonique d’une cloison

L’isolation phonique d’une cloison
L’isolation phonique d’une cloison

Pour l'isolation phonique d'une cloison, prenez des panneaux de plaque de plâtre doublés de laine de verre ou de roche (10 mm de plaque de plâtre et 50 mm de laine). Appliquez des plots de ciment-colle au dos des panneaux et posez-les contre le mur. Marouflez avec un tasseau de bois. Enduisez les interstices entre les panneaux. Posez une bande de calicot, laissez sécher 24 h, puis posez une autre couche d'enduit. Laissez encore sécher 24 h avant de poser du papier ou de peindre l'isolation phonique de cloison.

étape 3

Isolation phonique fenêtre

L'isolation phonique d'une fenêtre se fait grâce à des joints de calfeutrement. Elle peut être réalisée à l'aide de joints en mousse qui se collent sur tous les types de supports. Pour les portes-fenêtres et les baies vitrées, préférez des joints en résine durcissant. Avant de procéder, passez de l'alcool à brûler sur toute la surface à isoler.