Isolation thermique des murs d'une maison

Isolation thermique des murs d'une maison
Isolation thermique des murs d'une maison

L'isolation thermique des murs peut se faire par l'intérieur. Les performances obtenues sont souvent moindres qu'une intervention par l'extérieur. Mais le chantier est plus économique et à la portée du bricoleur. Toutefois, compte tenu des nouvelles exigences de confort thermique, il est à retenir seulement lorsqu'il n'est pas possible de faire autrement ou pour des locaux annexes, une résidence secondaire par exemple.



étape 1

Isolation mur : choisir l’isolant

La résistance thermique R, inscrite sur l'emballage, caractérise l'efficacité d'un isolant. Pour des murs, R doit être au moins égale à 2,5. Plus sera toujours mieux.

L'isolant peut être placé entre le mur existant et une nouvelle cloison, réalisée en briques, en carreaux de plâtre ou en plaques de plâtre (placoplatre) par exemple. Il peut aussi être directement collé au dos d'une plaque de plâtre pour former un "complexe de doublage". Cette technique, facile à mettre en oeuvre, convient très bien pour les murs réguliers, la contre-cloison étant plutôt réservée aux murs anciens. Nous vous indiquons comment poser des complexes de doublage.

L'isolant peut être constitué de panneaux de polystyrène extrudé, de polyuréthane, de laine minérale (laine de verre, laine de roche), de laine animale (mouton, canard) ou végétale (chanvre, fibre de bois, cellulose, coton, etc.). Certain doivent être protégés par un pare-vapeur qui les préservent de l'humidité produite à l'intérieur des locaux..

Pour être sûr de la bonne qualité de votre isolation thermique, assurez-vous que l'isolant est certifié Acermi (mention portée sur l'emballage).

 

 

étape 2

Isolation du mur : prendre les mesures

Mesurez précisément les pièces à isoler. Reportez les mesures sur les plaques d'isolant. Soyez particulièrement vigilants pour les découpes (fenêtres, portes, poutres...) et les éléments en relief (canalisations). Suivant le type d'isolant choisi pour faire l'isolation du mur vous avez le choix : pratiquer des ouvertures pour passer les canalisations par l'extérieur ; ou dissimuler les canalisations en ménageant un espace, dans l'épaisseur de la laine de verre par exemple.

étape 3

Isolation thermique : la pose

Appliquez au dos des panneaux de gros plots de ciment-colle. Placez deux petites cales de 1 cm d'épaisseur devant le mur. Présentez la base du panneau au pied du mur, sur les cales, puis redressez l'ensemble et plaquez-le fortement contre le mur en vous servant de la règle de maçon. Posez le panneau suivant, juste à côté du premier, en laissant le moins de joint possible : pour être efficace, l'isolation doit être continue.

étape 4

Isolation du mur : les finitions

Appliquer l’enduit
Appliquer l’enduit

Le lendemain, garnissez les joints, entre les panneaux et entre ceux-ci et le plafond. Appliquez une première couche de plâtre au couteau à enduire pour remplir le joint. Posez dessus, sur toute la hauteur, une bande de calicot en papier. Appliquez immédiatement une deuxième couche d'enduit, frais sur frais, mais plus fine que la première fois, juste pour masquer le calicot.

Laissez sécher à nouveau 24 h avant puis poncez etde procédezr aux finitions (pose de papier peint, peinture...). Isoler un mur c'est bien, dissimuler cette isolation par une belle finition, c'est encore mieux.