Sortir du fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP)

Sortir du FICP
Sortir du FICP
Un particulier peut sortir du FICP (fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) de deux manières. Il peut tout d'abord régulariser sa situation en payant ses dettes, ou attendre une durée de cinq ou huit ans. La levée d'inscription doit être effectuée par l'établissement bancaire ayant signalé le défaut. Si cette levée n'est pas effectuée, le particulier peut utiliser son droit de rectification ou saisir la CNIL.


Payer ses dettes : la meilleure solution FICP

Trouver un rachat de crédit

Certaines sociétés sont spécialisées dans le rachat de crédits FICP. Les solutions sont particulièrement adaptées :

  • aux propriétaires, dont la valeur vénale du logement est supérieure à l'ensemble des dettes ;
  • aux locataires présentant des gages de stabilité professionnelle, comme les agents de la fonction publique.

Négocier un étalement des paiements

Un particulier inscrit au FICP a la solution de prendre en charge seul la négociation de ses remboursements. Il peut demander :

  • l'allongement de la durée des remboursements, afin d'abaisser ses mensualités ;
  • une baisse de mensualité temporaire, le temps de retrouver une stabilité financière ;
  • un report de mensualité.

Sortie du fichier FICP

Lorsque les remboursements ont été effectués

Lorsque les dettes ont été payées, l'organisme de crédit ayant signalé les incidents à la Banque de France doit prendre en charge la procédure. L'organisme signale la régularisation à la Banque de France, qui procède alors à la sortie du fichier.

Lorsque la période d'inscription maximale est dépassée

L'inscription au FICP sera automatiquement levée au bout de :

  • huit ans maximum, si une commission de surendettement a établi un plan de redressement ;
  • cinq ans maximum en cas de redressement personnel ;
  • cinq ans maximum dans les autres cas.

Lorsque la levée n'a pas été effectuée

Lorsqu'un particulier constate que sa sortie du FICP n'a pas été effectuée, il dispose de deux solutions :

  • exercer son droit de rectification par courrier recommandé avec avis de réception, auprès de sa banque ;
  • saisir la Commission nationale informatique et libertés (CNIL).

Les professionnels à votre service

  • Antenne départementale de la Banque de France
  • Banque du particulier fiché
  • Travailleur social
  • Médiateur bancaire départemental