Symbolique des couleurs : notre guide

Par : Audrey Mercier - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
couleur symbole

Des couleurs et des symboles

Les peintres utilisent souvent le contraste entre les couleurs chaudes et les couleurs froides pour exprimer leur ressenti. Les couleurs influenceraient nos humeurs. C'est de ce principe qu'est venu le symbolisme ou l'étude de l'impact des couleurs sur des faits. Il n'existe pas de réponses précises mais voici cependant quelques lignes directrices générales sur la symbolique des couleurs.


Le blanc et le noir

Le blanc est la synthèse de toutes les couleurs alors que le noir est l'absence complète de lumière.

Par définition, tout oppose le blanc et le noir. Le blanc est symbole de lumière, le noir de néant. Le blanc caractérise la pureté et la vertu, là où le noir est erreur, ignorance, faux et représente le Mal. Le blanc représente souvent l'au-delà ou encore les anges. Le noir inspire toujours la peur et le désespoir.

Cependant, blanc et noir ont un point commun. Les deux couleurs sont utilisés pour les uniformes ou les tenues qui doivent être distinguées. Les médecins et les mariées sont en blanc quand les douaniers, les magistrats et les pompiers revêtent leurs habits noirs. Ils inspirent une forme de noblesse et de respect. Les vêtements noirs et blancs sont également des classiques d'élégance.

Les couleurs primaires : le rouge, le bleu et le jaune

Les trois couleurs primaires correspondent à des symboles forts.

Le rouge est la couleur de la vie, de l'amour, de la passion et de la joie.
Le bleu est la couleur de la divinité, de la vérité, de la paix et de l'immortalité.
Le jaune est la couleur de la lumière, de l'énergie, de la science et de l'idéalisme.

Il faut réfléchir à deux fois lorsque vous offrez des fleurs à l'élue de votre cœur. Les fleurs rouges symbolisent l'amour fou et le désir charnel ; les fleurs bleues sont symboles de fidélité et de tendresse ; tandis que les fleurs jaunes signifient trahison, jalousie et culpabilité.

Toutes les couleurs sont associées à des valeurs positives comme négatives.

 Valeurs positivesValeurs négatives
RougeRichesse
Vitesse
Noblesse
Courage
Destruction
Impulsivité
Égoïsme
Haine
BleuCalme
Générosité
Spiritualité
Liberté
Passivité
Instabilité
Inexpérience
JauneJeunesse
Confiance
Richesse
Calme
Orgueil
Instabilité
Maladie
Domination

Le rouge et le bleu sont couramment opposés, par exemple sur les robinets (eau chaude en rouge, eau froide en bleu). Le rouge attire l'attention, c'est pourquoi, il est souvent utilisé pour indiquer un danger ou une interdiction. En revanche, le bleu est une couleur reposante. C'est la couleur choisie par la plupart des organismes internationaux car il est symbole de sagesse et de paix.

Le jaune présente des similitudes avec les deux. Jaune et rouge sont les couleurs du feu, de la chaleur et par extension de la puissance. Cependant, bleu et jaune réfèrent à l'univers de la créativité et de la rêverie.

Couleurs secondaires : vert, orange et violet

Mélangées deux à deux, les couleurs primaires forment les couleurs secondaires. Ces dernières partagent des valeurs communes avec les couleurs primaires qui la composent mais ont aussi leurs symboliques propres.

Le vert est la couleur de la nature. On l'associe donc facilement au repos, au renouveau, à la jeunesse, à la fertilité, à la vigueur, à l'immortalité. En psychologie, le vert est associé aux besoins d'épanouissement, d'estime et de valorisation. Une décoration verte est apaisante, harmonieuse, donne de l'espoir et crée du confort et de la sécurité. Comme elle est issue du mélange entre le bleu et le jaune, la couleur verte est relativement instable. C'est la couleur de la chance (sur les tables de jeux) et elle est sujette à superstitions. Associé au jaune, le vert devient maléfique (en référence aux yeux jaunes des serpents et des dragons).

L'orange est une couleur dynamique qui symbolise l'ambition, l'enthousiasme, l'expansion et l'imagination. Mélange du jaune et du rouge, il évoque l'amour divin mais également la luxure, la dissimulation et l'hypocrisie. Là encore, de par son origine du à un mélange, on considère l'orange comme une couleur instable. D'où probablement des superstitions concernant les personnes aux cheveux roux et des comportements déviants ou même violents qu'on voudrait leur attribuer.

Le violet, mélange du rouge et du bleu, est une couleur froide qui intrigue. C'est la couleur du mystère, du secret, des ténèbres et de la mort. Il est également associé à la spiritualité, à la mélancolie, à l'inconscient. Le violet est une couleur couramment utilisée dans les vêtements religieux mais aussi ceux des veuves et des martyrs. D'un point de vue psychologique, le violet traduit un besoin d'union et d'approbation d'où une soumission et une recherche de la fusion amoureuse.

Autres mélanges : le gris, le rose et le brun

Ajouter du blanc ou du noir à une couleur primaire permet de l'éclaircir ou de la foncer. Cependant, lorsque l'on mélange le rouge avec du blanc ou du noir, on obtient de nouvelles couleurs.

Le rose s'obtient en mélangeant le rouge et le blanc. C'est un rouge adouci qui symbolise la séduction, la fidélité, la pureté et bien entendu la chair.

En mélangeant le rouge et le noir, on obtient du brun. C'est la couleur de la terre à laquelle on confère des valeurs plutôt négatives (dégradation et mort) comme des valeurs positives (force et solidité des arbres). Les psychologues l'associent à un besoin de confort et de sécurité. Le brun peut également symboliser la matérialité, l'obstination et l'avarice.

Le mélange du blanc et du noir aboutit à la couleur grise. Du noir, on conserve les symboles de la peur, de la tristesse, du deuil et de l'ennui. Du blanc, on retient la sobriété, le modernisme et l'innocence. En psychologie, le gris indique un manque de vigueur, un refus de l'engagement, l'excès d'indifférence et le besoin de tranquillité.

La perception des couleurs est relative et sujective. Elle varie en fonction :


  • des pays, des époques et des cultures ;

  • des contrastes de la luminosité ;

  • du sexe de l'observateur (hommes et femmes ne distinguent pas les couleurs de la même manière).


Retrouvez sur Google+

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr