3 conseils pour apaiser l'eczéma

Publié le 
3 conseils pour apaiser l'eczéma / iStock.com - Melpomenem
3 conseils pour apaiser l'eczéma / iStock.com - Melpomenem

 


L’eczéma toucherait près de 2, 5 millions personnes en France. Chronique, allergique ou aigue, cette pathologie cutanée urticante est un vrai calvaire au quotidien. Si ses symptômes peuvent prendre plusieurs formes, il existe des moyens pour soulager les démangeaisons et apaiser les rougeurs. Voici 3 conseils pour apaiser les effets de l’eczéma.

Qu’est-ce que l’eczéma ?

L’eczéma une maladie inflammatoire multifactorielle. Elle assèche la peau et provoque la formation de plaques rouges. Le desséchement de l’épiderme entraine de fortes démangeaisons. L’eczéma est une affection très fréquente chez l’adulte et l’enfant, et qui peut commencer tôt dans la vie. Les personnes qui souffrent d’eczéma subissent des « poussées d’eczéma », des périodes de crises durant lesquelles les symptômes s’aggravent brusquement.

Adopter une alimentation favorable

Certains aliments favorisent naturellement l’hydratation de la peau. C’est le cas notamment de la patate douce ou de l’avocat. La patate douce est riche en vitamine A et bêta-carotène. Les avocats contiennent beaucoup de vitamine E et de gras mono-insaturés qui participent à l’hydratation de la peau.

Les suppléments ou compléments alimentaires peuvent également intervenir de manière positive dans le traitement et le soulagement des symptômes de l’eczéma. Ils ne se substituent cependant pas à un traitement médicamenteux. Le zinc est notamment reconnu pour ses vertus antiseptiques et cicatrisantes. Il stimule les réactions du système immunitaire et participe à la transformation des acides gras essentiels. Il est conseillé de le prendre en combinaison avec du cuivre, ceci afin de ne pas déséquilibrer les réserves de l’organisme. Les huitres, le cacao en poudre ou encore les germes de blé sont des aliments naturellement riches en zinc.

Utiliser des pâtes et cataplasmes naturels

Le bicarbonate de soude, l’argile, l’avoine ou encore la sauge entrent dans la composition de cataplasmes naturels destinés à soulager les irritations et démangeaisons causées par l’eczéma.

Compresse à la sauge

La sauge est reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques. Pour préparer une compresse à la sauge, faites infuser quelques feuilles dans de l’eau, puis trempez-y une compresse propre et stérile. Déposez-la sur la peau rougie et laissez agir. Vous pouvez répéter l’opération au besoin.

Pâte au bicarbonate de soude

Anti-inflammatoire et antibactérien, le bicarbonate de soude forme un cataplasme naturel pour soulager les lésions. Pour préparer un cataplasme, versez une cuillerée à café de bicarbonate de soude dans un tout petit peu d’eau de source. La préparation doit former une pâte. Déposez cette pâte sur la peau meurtrie et laissez agir une vingtaine de minutes. Vous pouvez, là aussi, répéter l’opération au besoin jusqu’à guérison.

Cataplasme à l’argile

Appliquez de fines couches d’argile mélangée à quelques gouttes d’huile d’olive sur la ou les zones atteintes. L’argile agit doucement sur la peau. En asséchant les lésions cutanées, elle favorise la cicatrisation.

L’avoine miracle

L’avoine possède de nombreuses vertus inestimables pour la peau. Le lait d’avoine peut être appliqué directement sur les lésions lors d’une douche tiède ou en lotion après la toilette. Pour réaliser une lotion maison, portez un litre d’eau à ébullition puis versez-y du son d’avoine. Laissez bouillir 5 à 10 minutes et laissez la préparation refroidir. Filtrez le mélange et appliquez-le à l’aide d’un disque en coton sur les zones à traiter.

Réduire les facteurs aggravants

Une modification de l’hygiène de vie permet de réduire les facteurs aggravants de l’eczéma. Premièrement, il est bien entendu recommandé de ne pas gratter les zones affectées, pour ne pas accroitre les lésions. Ensuite, la peau doit être entretenue régulièrement avec un produit sans savon au PH neutre et la toilette doit être effectuée avec une eau tiède. S’en suit l’application quotidienne d’une crème hydratante émolliente, en dehors des zones inflammatoires, qui permet de rétablir la barrière cutanée notamment par temps froid et sec. Au quotidien, il convient d’éviter également de porter des matières irritantes, comme la laine, ou les matières synthétiques à grosses fibres. L’exposition au tabac, aux animaux domestiques, ainsi qu’aux moisissures doit être réduite et la pratique d’un sport est fortement recommandée. Enfin, l’atmosphère de la maison doit être contrôlée à l'aide d'une ventilation efficace.