Addiction au portable : les géants de la high-tech réagissent

Publié le 

Addiction au portable : les géants de la high-tech réagissent / iStock.com - ViewApart
Addiction au portable : les géants de la high-tech réagissent / iStock.com - ViewApart

Il ne fait aucun doute que les smartphones ont révolutionné notre quotidien. Cependant, une trop grande addiction est préjudiciable pour la santé. Certains fabricants ont ainsi développé des fonctionnalités pour limiter cette dépendance.

Faisant suite à l'initiative de Facebook et de Google contre l'addiction numérique, Apple propose sa gamme de solutions innovantes. En effet, la dépendance au portable est un mal récent.

Une nouvelle mission pour les géants de la high-tech

Dans la lutte contre l'addiction aux smartphones, de nombreuses initiatives ont été prises par les professionnels du secteur. En Corée du Sud par exemple, l'appareil se bloque de lui-même quand son utilisateur marche. Il faut ainsi qu’il s'arrête pour pouvoir appeler quelqu'un ou envoyer un SMS. Pour Apple, la méthode consiste à empêcher les sites et les applications de suivre les utilisateurs via les cookies. Il s’agit d’une attaque indirecte contre Facebook qui a encore du mal à se relever du scandale Cambridge Analytica. En effet, certaines fonctionnalités du réseau social permettent de pister les internautes sur la toile. C'est le cas des boutons J'aime et Partager. La firme de Cupertino a donc décidé d'y mettre fin en équipant Safari, son navigateur de recherche, de fonctions de prévention et de blocage. Pour être plus précis, quand l’utilisateur se connecte à Facebook via un iPhone ou un iPad, le navigateur lui demandera une autorisation avant que ses informations soient partagées vers des applications tierces ou des sites.

D'autres idées à retenir

Hormis cette fonctionnalité de blocage, Apple a décidé que les applications ne pourront plus accéder aux données personnelles de l'utilisateur. Autre mesure prise, la fonction Ne pas déranger permet de rejeter les notifications des appli installées. L'objectif est de faire décrocher du smartphone ! Bien que les fonctions de contrôle parental existent déjà, Apple promet qu'elles seront plus efficaces. Reste à voir si ces solutions rendront les Français moins accros à leur téléphone.

Pour en profiter, faut-il nécessairement acheter un nouveau smartphone ?

Pas forcément, parce que certains modèles recevront des mises à jour. Quant aux applications, elles seront nativement dotées de garde-fous. Sur Youtube et Instagram par exemple, un paramètre permet de limiter le temps passé sur ces appli, ce qui peut être utile pour les enfants dépendants des smartphones.

Quoi qu'il en soit, les futures versions d'Android et d'iOS permettront de connaître la consommation de toutes les applications et de du limiter l'utilisation terminal. Pour le moment, il est difficile de dire s’il s’agit d’une réelle volonté d'agir ou d'une stratégie marketing bien pensée. Pour Joe Edelman, responsable auprès du Center for Humane Technology, la lutte contre l'addiction aux portables nécessite que la conception des applications soit complètement revue.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : high tech