Conso : attention aux feuilles fraîches d'Aloe vera !

Publié le 

Conso : attention aux feuilles fraîches d'Aloe vera ! / iStock.com - banusevim
Conso : attention aux feuilles fraîches d'Aloe vera ! / iStock.com - banusevim

Si l'Aloe vera dispose de nombreuses vertus thérapeutiques et apaisantes, il convient de rester prudent sur sa consommation. Il faut savoir que ses feuilles fraîches ont des effets laxatifs et cancérigènes. Le point dans cet article.

Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ou DGCCRF, une consommation importante de feuilles fraîches d'Aloe vera présente de nombreux effets indésirables. Ce constat rejoint la mise en garde de l'Anses contre la la consommation excessive d'algues. Même les aliments contenant certaines vertus peuvent devenir mauvais pour notre corps en trop grande quantité. 

Tout n'est pas bon dans l'Aloe vera

Appréciée pour ses propriétés apaisantes, hydratantes et antioxydantes, l'Aloe vera connaît un succès grandissant depuis quelques années. Cette plante est un ingrédient essentiel dans certains médicaments et dans les cosmétiques. Elle est aussi utilisée en tant que complément alimentaire. En effet, cette plante permet d'adoucir les peaux irritées et sèches tout en soulageant les troubles gastro-intestinaux. Les vertus de l'Aloe vera sont nombreuses.

Cependant, les sites ainsi que les magazines qui font la publicité de cette plante omettent de dire qu'elle doit être consommée avec prudence, risquant ainsi de nuire à la santé des consommateurs. Dans son dernier communiqué, la DGCCRF a stipulé que les feuilles fraîches d'Aloe vera présentent de nombreux effets indésirables et contraignants. Parmi ces derniers, un puissant effet laxatif provoqué par le latex situé au niveau externe des feuilles. Le plus dommageable est que les vendeurs de feuilles fraîches ne stipulent pas les risques liés au latex ni la manière de procéder pour s'en débarrasser.

Les feuilles d'Aloe vera sont potentiellement cancérigènes

Il ne s'agit pas de la première mise en garde concernant la consommation d'Aloe vera. L'AESA (Agence européenne de sécurité des aliments) a déjà montré que les dérivés causant cet effet laxatif peuvent potentiellement endommager l'ADN tout en étant cancérigènes. Face à ces constats, la DGS (Direction générale de la santé) et la DGCCRF ont saisi l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) pour évaluer les vrais risques liés à l'usage alimentaire des feuilles d'Aloe vera. En attendant les résultats de l'Anses, la DGS et la DGCCRF préconisent de ne pas consommer la partie externe des feuilles et le latex. Seul le gel au centre peut-être consommé, dans l'attente bien sûr de nouvelles contre-indications. Pour éviter tout risque, il est conseillé aux personnes fragiles, aux femmes allaitantes ou enceintes, et aux enfants de ne pas consommer les feuilles fraîches de cette plante, dont le gel. Pour l'heure, tourner vous vers d'autres aliments bénéfiques pour votre corps comme les fruits à coque.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : conseils santé