Des meubles fabriqués grâce au recyclage des bouchons en plastique

Publié le 

Des meubles fabriqués grâce au recyclage des bouchons en plastique / iStock.com - ela bracho
Des meubles fabriqués grâce au recyclage des bouchons en plastique / iStock.com - ela bracho

Des scientifiques basés en Meurthe-et-Moselle, plus exactement à Nancy, sont actuellement en train de mener des recherches ayant pour objectif de créer des meubles à partir de bouchons en plastique recyclés. L’aboutissement de ce projet pourrait bouleverser la perception de la décoration intérieure.

Loin de la tendance rustique chic, et sur la base du projet européen INEDIT, des chercheurs du laboratoire Lorraine Fab Living Lab (LF2L), de l’université de Lorraine, se consacrent actuellement à la création de meubles en plastique recyclé. Il s’agit d’un concept rendu possible grâce à l’utilisation d’une imprimante 3D connectée.

Pourquoi créer du mobilier en bouchons de plastique recyclé ?

Il est évident que la création de mobiliers à partir de bouchons en plastique recyclés relève avant tout du domaine écologique. Quoi qu’il en soit, il faut savoir que le projet européen INEDIT, ou open Innovation Ecosystems for Do It Together process, aspire à tisser l’industrie européenne du mobilier de demain. Pour cela, ce projet combine à la fois une approche DIY (Do it yourself) et DIT (Do it together). Il s’agit d’un travail de recherche qui allie innovation et développement durable. Ainsi, dans un futur proche, vous allez probablement décorer votre appartement d’une autre manière.

Comment créer du mobilier en bouchons de plastique recyclés ?

Les scientifiques qui travaillent sur ce projet ont recours à l’utilisation d’une imprimante 3D FDM. Il s’agit plus précisément de la Gigabot X. Grâce à cette machine, ces derniers ont la possibilité de créer des meubles à partir de bouchons de plastique, mais aussi de masques chirurgicaux recyclés. Il faut savoir que cette imprimante 3D a initialement été créée par la société américaine Re3D. Si la principale caractéristique de la Gigabot X est d’utiliser les déchets plastiques comme matière première, elle permet également d’utiliser les granulés de plastique sans que ces derniers ne passent par le stade du filament. Ainsi, les chercheurs pourront directement valoriser les bouchons de plastique et les masques jetables sous forme de composants de mobiliers.

Quels sont les projets de cette recherche ?

Pour l’instant, la Gigabot X ne réalise que des composants de mobiliers, c’est-à-dire des éléments complémentaires de petit format à intégrer aux meubles. Toutefois, les chercheurs sont actuellement en train d’élaborer un modèle plus grand, afin de permettre à n’importe qui de concevoir son meuble, puis d’imaginer aisément son agencement. Il s’agirait de l’étape supérieure après la fabrication de meubles en palettes en mode DIY.

Sinon, sachez également que des innovations similaires issues du même projet européen sont en cours d’expérimentation. En effet, une impression 3D de bois est aussi actuellement testée, ou encore des meubles connectés.