Emploi : ne culpabilisez plus en prenant vos congés

Publié le 

Emploi : ne culpabilisez plus en prenant vos congés / iStock.com - FangXiaNuo
Emploi : ne culpabilisez plus en prenant vos congés / iStock.com - FangXiaNuo

Certains salariés, notamment les cadres, culpabilisent à l’idée de poser tous leurs jours de congés, et ce, même si leur employeur les y autorise. Pourtant, prendre quelques jours de vacances est essentiel pour refaire le plein d’énergie.

D’après un sondage réalisé en 2015 par le cabinet Korn Ferry, près de 67% des cadres américains annulent leurs congés à cause de rendez-vous trop importants ou de toute une liste de choses à faire. Pourtant, s'offrir des breaks est indispensable pour refaire le plein d'énergie et repartir du bon pied ! Tour d’horizon des astuces pour ne plus culpabiliser en prenant ses congés.

Apprendre à déléguer

Le sondage mené par le cabinet de recrutement Korn Ferry démontre que les cadres dirigeants américains rechignent à déléguer leur travail, quitte à annuler ou reporter leurs vacances. Certains pensent que leur entreprise ne fonctionnera pas aussi bien en leur absence. Il est donc important de déléguer ses tâches et de faire confiance à ses collègues.

Se reposer pour mieux rebondir

Si certains salariés culpabilisent à l’idée de se reposer sur la plage pendant que leurs collègues assurent leur travail, d’autres ont peur d’être étiquetés comme paresseux. Cependant, un salarié fatigué et proche du burn-out n’a rien de bon à apporter à son entreprise, à ses clients ou à lui-même. D’ailleurs, les vacances sont une occasion de s’amuser et de faire le vide dans sa tête pour mieux accomplir ses tâches à son retour au bureau. En ce qui concerne les collègues, ils auront l’opportunité de poser leurs jours de congé à leur tour. Ne vous en faites donc pas pour eux !

Se rassurer

Certaines personnes, surtout celles dans la vente, pensent à tort que leurs clients iront voir ailleurs si jamais elles s’absentent pendant une ou deux semaines. D’après les spécialistes, les relations d’affaires doivent être traitées différemment des relations personnelles. Selon eux, des relations solides bâties sur une confiance réciproque et une qualité de service satisfaisante résistent à une ou deux semaines de vacances. Inutile donc de s'inquiéter : vous retrouverez vos clients lorsque vous serez reposé !

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : congés