Innovation : le premier taxi volant Rolls Royce va-t-il voir le jour ?

Publié le 

Innovation : le premier taxi volant Rolls Royce va-t-il voir le jour ? / iStock.com - sergeysan1
Innovation : le premier taxi volant Rolls Royce va-t-il voir le jour ? / iStock.com - sergeysan1

Récemment, le constructeur britannique Rolls Royce a présenté la RRe VTOL, un taxi volant sans conducteur. Cet engin hybride totalement autonome serait capable de transporter 5 personnes sur une distance d'environ 800km.

En juillet, le constructeur britannique Rolls Royce a créé la surprise en présentant la RR eVTOL ou Rolls Royce electric Vertical Take Off and Landing au Farnborough International Airshow. Il s’agirait du premier taxi volant au monde à voir le jour.

Un prototype

L’idée de proposer des véhicules volants pour le transport en commun n’est pas une nouveauté comme en témoigne le projet City d’Airbus portant sur les taxis aériens autonomes dévoilé en 2017. Néanmoins, Rolls Royce a pris de court ses concurrents en présentant son prototype au cours du salon aéronautique de Farnborough, près de la capitale anglaise. Le constructeur britannique qui dispose d’une longue expérience en aéronautique espère mettre au point son engin dans les 18 mois à venir. D’après Rob Watson, responsable de la division électrique de la marque, une démonstration de cet appareil hybride est envisagée dans deux ans, la même année que les premiers tests prévus pour le projet des taxis volants d'Uber, tandis que son apparition dans les trafics pourrait intervenir dans 5 ans.

Un engin performant

D’après les explications du constructeur, la RR eVTOL serait capable de transporter 4 ou 5 personnes sur une distance de 805km. Son système de propulsion combinant un système électrique et une turbine à gaz traditionnelle (M250) lui permettrait de voler à une vitesse maximale de 322km/h. D’après Rob Watson, le système hybride serait plus adapté que le tout électrique pour parcourir de longues distances comme Paris-Londres. L’engin sera équipé d’ailes pivotant à 90° au moment du décollage et de l’atterrissage. Le principal avantage de Rolls Royce sur ses concurrents tient au fait que le motoriste britannique utilise des technologies qu’il maîtrise depuis longtemps. Pour information, la turbine M250 de la marque équipe plus de 170 hélicoptères différents et totalise environ 200 millions d’heures de vol.

Une plateforme de test

Si les tests des voitures autonomes sur la voie publique ont déjà commencé en 2017, les recherches en matière de véhicules volants avancent également à grands pas. Pour David Stewart du cabinet-conseil en stratégie Oliver Wyman, le développement de ces taxis volants constitue une plateforme de test pour expérimenter de nouvelles technologies afin de rendre les futurs avions plus respectueux de l’environnement. D’ailleurs, d’autres avionneurs comme l’Américain Boeing et le Brésilien Embraer planchent sur le sujet. Selon le conseiller en stratégie de la marque, Rolls Royce proposera probablement un appareil hybride pouvant embarquer 10 à 15 personnes. Pour sa part, Rob Watson confirme que ce projet constitue un apprentissage de la technologie qui sera utilisée sur les avions du futur.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : auto