Régime : le "Sirt food diet", trop attirant pour être honnête ?

Publié le 

Régime : le "Sirt food diet", trop attirant pour être honnête ?
Régime : le "Sirt food diet", trop attirant pour être honnête ?
En ce début d’année, un régime un peu particulier séduit de plus en plus de personnes : le Sirt food diet. Mis au point par les nutritionnistes britanniques Aidan Goggins et Glen Matten, il a la particularité de n’imposer aucune restriction.
 
Si la plupart des régimes minceur interdisent la consommation de gourmandises comme le chocolat, le Sirt food diet la permet. D’après les initiateurs de ce mode d’alimentation, ces aliments activeraient les enzymes sirtutines qui agissent contre les graisses.
 
Les aliments autorisés 
 
D’après ses créateurs, le Sirt food diet est basé sur la consommation d’aliments qui ont la particularité d’activer les enzymes sirtutines. Il s’agit notamment de la pomme, du thé vert, du café, des oignons, du chocolat noir, des câpres et même du vin. Ces enzymes présentes naturellement dans le corps humain auraient en effet la propriété de détruire les réserves de graisse. Suivi à la lettre, le Sirt food diet permettrait de perdre près de 3 kg en une semaine.
 
Les étapes à suivre 
 
Les deux “geeks” de la nutrition, comme ils se définissent eux-mêmes, préconisent quelques étapes pour optimiser le résultat du Sirt food diet. Au cours des trois premiers jours, ils recommandent de boire trois jus à base de légumes activateurs des enzymes sirtutines, auxquels s’ajoute un repas préparé avec les aliments cités ci-dessus tout en limitant l’apport calorique à 1 000 calories par jour. À partir du quatrième jour, l’apport calorique peut être augmenté à 1 500 calories par jour, l’alimentation sera composée de deux jus de légumes et de deux repas, tous concoctés avec des activateurs de sirtutines. À compter du huitième jour, la personne au régime devra adopter une alimentation équilibrée en privilégiant les aliments activateurs de sirtutines.
 
Les critiques
 
Jugé trop beau pour être vrai, le Sirt food diet fait l’objet de nombreuses critiques, notamment sur le manque de diversité des aliments consommés. D’après la nutritionniste Nina Cohen-Koubi, les individus suivant ce régime risquent de présenter une carence en vitamine B12, car ils ne consomment ni viande, ni poisson. L’insuffisance de protéines dans l’alimentation provoquerait également des pertes musculaires se traduisant par une grande fatigue. Enfin, les critiques soulignent le manque de précision des recommandations des initiateurs du Sirt food diet.
 

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : régimes