Santé : le secteur de l'automédication croît de 5%

Publié le 

Santé : l’automédication a le vent en poupe / iStock.com - London eye
Santé : l’automédication a le vent en poupe / iStock.com - London eye

Si vous faites partie des nombreux Français adeptes de l'automédication (8 personnes sur 10), sachez que les industriels du secteur vous remercient. En 2016, c'est une croissance de près de 5 % qu'a connu ce secteur, soit près de 4 milliards d'euros. Les produits les plus dynamiques ? Les compléments alimentaires. 

Le succès des compléments alimentaires et des dispositifs médicaux

En comprimés, en poudre ou encore en gélules, les compléments alimentaires existent sous diverses formes. Ils peuvent aider à lutter contre le stress, la fatigue ou encore les problèmes de peau et ont un avantage : ils peuvent être achetés sans ordonnance.

En 2016, les ventes de compléments alimentaires ont augmenté de 9,3 % et ont ainsi atteint 736 millions d'euros.

Du côté des dispositifs médicaux (pansements...), on note une hausse de 5 % des ventes soit un total de 817 millions d'euros.

Pour les pharmacies, c'est une bonne nouvelle. Si l'automédication ne représente que 10,7 % de leurs ventes, elle apporte tout de même 25 % de leur croissance.

Les produits les plus plébiscités

Du côté des stars de l'automédication, on retrouve encore et toujours les mêmes produits et marques. Le traitement homéopathique Oscillococcinum contre les états grippaux est sur la première place du podium.

On trouve ensuite Humex (contre les rhumes) et les pastilles Strepsils contre les maux de gorge. En 2015 déjà, ces trois produits étaient les plus achetés par les Français.

Mais qu'en pensent les professionnels ?

L'automédication vue par les professionnels de la santé

Selon les pharmaciens, l'automédication permet de désengorger les cabinets médicaux. Et qu'en pensent les médecins ? Ils ne sont pas forcément tous d'accord avec cette affirmation (seuls 59 % le sont). Ils estiment en revanche que l'automédication leur permet de se concentrer davantage sur les problèmes de santé chroniques ou graves.

En outre, 73 % des médecins se disent prêts à guider leurs patients pour bien pratiquer l'automédication. Quant aux pharmaciens, ils sont 86 % à dire qu'ils accepteraient de conseiller leurs clients en premier recours.

Qu'en est-il de leur point de vue sur les produits vendus sans prescription ? Nombreux sont ceux qui pointent l'inefficacité des divers compléments et autres médicaments. Cependant, certains sont réellement utiles comme les anti-douleurs ou encore les béquilles et pansements.

Un marché en plein essor mais un marché qui reste calme

Si les ventes de produits selfcare ont connu une belle augmentation en France en 2016, cela reste tout de même un marché relativement calme.

En effet, en comparant avec nos voisins européens, on se rend compte que chez eux, l'automédication occupe une place bien plus importante. En Allemagne, par exemple, 44 % du marché est consacré à l'automédication.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : conseils santé