Enfants : des conseils pour les matins difficiles

Publié le 
Enfants : des conseils pour les matins difficiles / iStock.com-JohnnyGreig
Enfants : des conseils pour les matins difficiles / iStock.com-JohnnyGreig
Fatigue, pleurs, course, énervement… Si chaque matin ressemble à un parcours du combattant, c’est que son organisation est surement à revoir. Les enfants, en effet, éprouvent souvent des difficultés à se mettre en route le matin, retenus par l’envie de rester au lit et leur difficulté à évaluer le temps. Nos contraintes horaires n’ont donc pas forcément le même écho chez eux que chez nous, ce qui peut conduire à attiser les tensions. De nouvelles habitudes devraient cependant venir à bout de ces matins difficiles.


Anticiper les réveils

Rythmées par la garderie ou l’école, les journées commencent tôt, d’autant plus lorsque les parents sont eux-aussi soumis à des impératifs horaires. Ces exigences sont souvent difficiles à accepter par les enfants, qui préfèrent dormir ou jouer plutôt que s’habiller ou se laver les dents. Anticiper permet d’éviter la bousculade dès le réveil. Vous pouvez ainsi :

  • Préparer la veille les vêtements, les sacs et la table du petit déjeuner du lendemain ;
  • Prendre un peu d’avance en vous levant plus tôt et profiter du début de la journée dans le calme ;
  • Instaurer des rituels, si possible ludiques, pour que votre enfant intègre l’ordre dans lequel il doit faire les choses : manger, se laver, s’habiller, etc ;
  • Disposer toujours ses affaires (vêtements, cartable, chaussures) au même endroit pour éviter de devoir les chercher au dernier moment ;
  • Décider avec lui (ou eux) d’un certain nombre de tâches à effectuer le matin et les lui rappeler régulièrement (débarrasser son bol, ranger les céréales, plier son pyjama…);
  • Disposer des affichettes sur le réfrigérateur pour qu’il se souvienne de ce qu’il doit faire.

Essayer de rester calme

Plus facile à dire qu’à faire, rester zen n’est pas toujours évident lorsque son enfant rechigne à s’habiller, décide de changer de tenue ou refuse de faire ses lacets au moment du départ. Bien souvent, c’est la crainte d’aborder une nouvelle journée loin de la maison qui le freine dans ses mouvements. S’énerver n’ajoute que du stress, inutile donc de se fâcher, essayez plutôt de comprendre pourquoi chaque matin c’est la crise :

  • Votre enfant est fatigué ? Il a besoin de beaucoup de sommeil, soyez donc ferme sur les horaires du coucher et mettez le au lit plus tôt si nécessaire ;
  • Il a besoin de jouer ? Prévoyez un temps de jeu, même court, quitte à transformer certaines activités en amusement mais en gardant les écrans éteints ;
  • Il peine à s’habiller ? N’hésitez pas à lui venir en aide, voire à partager les tâches : tu enfiles ton pantalon et je t’aide à passer ton pull ;
  • Il s’est trompé de vêtement pour l'école ? Lâchez prise, ce n’est pas dramatique s’il part avec un vêtement taché ou des chaussettes dépareillées ! 

Cet article a recueilli 4 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".