Rééditions : faites entrer le design chez vous sans vous ruiner !

Publié le 
Rééditions : faites entrer le design chez vous sans vous ruiner ! / Istock.om - Bulgac
Rééditions : faites entrer le design chez vous sans vous ruiner ! / Istock.om - Bulgac
Le design apparait au XIXe siècle, pendant la Révolution industrielle. Il est d'ailleurs possible de créer une décoration au style industriel. Le mobilier doit désormais apporter une réponse à des besoins nouveaux et faciliter la vie des individus. Les designers sont ainsi chargés de concevoir des meubles et des objets à la fois élégants et fonctionnels, qui peuvent s’adapter aux exigences des logements urbains. Si le design contemporain rassemble de nombreux adeptes, la tendance est au vintage : un style très recherché qui compte de nombreuses pièces emblématiques réalisées par les grands designers du XXe siècle. Toutefois, un meuble signé peut revenir très cher, c’est pourquoi il peut être avantageux d’opter pour une réédition.


Des rééditions officielles

Alors que les pièces de design sont rares et onéreuses, certains éditeurs proposent du mobilier conforme aux modèles d’origine suite au rachat des droits de reproduction d’une œuvre ou de la reprise d’une fabrication interrompue. Ces rééditions s’engagent ainsi à reproduire  le meuble ou l’objet selon ses plans originaux. L’intérêt pour le consommateur est le prix : généralement trois à quatre fois moins élevé que la pièce d’époque.

Souvent, les nouvelles productions diffèrent du modèle d’origine avec l’accord des ayants droit du designer. Les couleurs et les matières peuvent, par exemple, être davantage en phase avec les tendances du moment. C’est le cas de Vitra, qui a édité un modèle junior de la chaise Panton ainsi que des classiques de Jean Prouvé, équipés de nouvelles finitions et de couleurs gris foncé ou inox.

Gare aux copies

La mode du vintage a également entrainé la multiplication de copies, inspirées de designers célèbres mais de qualité inférieure : les lignes sont très ressemblantes mais les matériaux utilisés et les procédés de fabrication bien loin des originaux. Elles sont généralement vendues sur Internet et par les grandes enseignes de mobilier à des tarifs très compétitifs. Mais attention, il existe également des contrefaçons, souvent fabriquées en Chine, qui font passer de vagues copies pour des pièces authentiques.

Pour éviter ce type d’arnaque, les objets réédités officiellement comportent des signes distinctifs tels qu’une signature, le nom du modèle ou le numéro de production, souvent situés au dos de l’objet et qui constituent une véritable carte d’identité.