Tout savoir sur le régime flexitarien

Publié le 
Tout savoir sur le régime flexitarien / iStock;com-fcafotodigital
Tout savoir sur le régime flexitarien / iStock;com-fcafotodigital
Depuis quelques années, la consommation de viande est tenue pour responsable du développement des maladies cardiovasculaires et du vieillissement des cellules. Pour rester en bonne santé, les spécialistes de la nutrition conseillent d’ailleurs d’augmenter les portions de  protéines végétales dans les assiettes. Il ne s’agit donc pas de devenir totalement végétarien mais de réduire le nombre de portions de viande dans une semaine… La base du régime flexitarien, très souple, repose sur cette prise de conscience des méfaits de la viande et suggère d’en consommer de manière ponctuelle, au profit des produits verts, frais et sains.


La base de l’alimentation flexitarienne

Vous souhaitez réduire vos apports en protéines animales et adopter une alimentation saine et respectueuse de l’environnement ? Le régime flextarien est fait pour vous ! Au menu, des légumes et des fruits frais et de qualité riches en fibres et en vitamines, des céréales et des fruits secs pour faire le plein de magnésium, du soja pour les protéines, de l’huile d’olive et de colza et ponctuellement des laitages, des œufs et du poisson. Pour bien assimiler, il est recommandé de d'associer au cours d’un même repas des légumineuses, des céréales, et des légumes.

Le concept repose également sur la notion de qualité : le flexitarien favorise le bio et les produits des petits producteurs. De même, les circuits courts sont privilégiés, il s’agit de faire attention à sa santé mais également à celle de la planète.

Un bénéfice pour la santé

Vous craignez qu’un régime pauvre en viande ne vous convienne pas ? Associer céréales et légumineuses vous assure un bon apport de protéines tandis que la consommation occasionnelle de laitages, de poisson, d’œufs et même de viande évite les carences en fer, en calcium ou en vitamines B12. Sans compter qu’absorber davantage de fibres est bénéfique pour le transit et lutte activement contre la constipation. De plus, manger moins de viande signifie moins de graisses saturées et donc moins de risques cardiovasculaires. Une aubaine pour la santé qui rend le régime flexitarien accessible à tous sans limite d’âge. D’ailleurs, on y vient vite : il suffit de maintenir ses portions de viande à deux par semaine pour devenir un véritable flexitarien !

Des idées au menu

Vous l’avez compris, le principe du régime flexitarien implique de réduire sa consommation d’aliments carnés et gras tels que les viandes, les poissons et les fromages gras, la charcuterie, les produits transformés et les plats préparés, les confiseries, les produits sucrés et le pain blanc. Vous pouvez les remplacer par des fruits et des légumes, du pain noir, des pâtes, du riz et autres céréales, des légumineuses, des laits végétaux, des sucres naturels ou encore des huiles végétales.

Au quotidien, cela peut donner un repas composé d’un unique plat de pâtes, éventuellement agrémenté d'une petite salade. Les légumes façon pâtes ou pâtes aux légumes, par exemple, sont faciles à réaliser et idéales pour toute la famille. Cette recette offre une variante avantageuse aux traditionnelles bolognaises et permet de satisfaire tous les appétits. Vous pouvez utiliser tous les légumes qui restent dans votre bac fraicheur : carottes, courgettes, tomates, oignons, aubergines ou poireaux…

Découpez-les en petits dés, puis faites les revenir légèrement dans un fond d’huile d’olive avant de recouvrir d’un fond d’eau. Laissez cuire jusqu’à évaporation. Pendant ce temps, lancez la cuisson des pâtes de votre choix. Vous pourrez y ajouter un peu de parmesan, du gruyère ou du fromage frais.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".