7 conseils pour réduire le stress à l'approche des examens

Article mis à jour le 

Comme chaque année, à un peu plus d'un mois des épreuves du baccalauréat, l'anxiété s'immisce quelque peu dans le quotidien des candidats du précieux sésame. À l'approche d'un examen aussi crucial – tout le monde connait la chanson –, il faut dire que les quelques nuits précédant le jour fatidique sont souvent désagréables. Pour vous aider à passer outre ces quelques tracas et ne pas vous laisser submerger par le stress, nous avons sélectionné pour vous quelques idées.

Des centaines de pages à relire, des fiches Bristol au kilomètre, sans oublier une certaine dose d'anxiété… Le baccalauréat est souvent une étape difficile à passer pour bon nombre de lycéens.  Vous en avez peut-être déjà fait l'expérience : la peur, lorsqu'elle se fait trop présente, peut se révéler contre-productive voire même vous empêcher d'apprendre vos cours comme vous le souhaiteriez. Pour vous aider à éviter cette spirale infernale et par extension le redoutable syndrome de la copie blanche, voici quelques conseils pour se soustraire au stress des exams.

Prenez des notes manuscrites

À l'heure où les nouvelles technologies englobent une bonne partie de nos faits et gestes, il peut être tentant de se tourner vers un ordinateur pour prendre des notes. Pourtant, et les chercheurs sont formels sur ce point, il est préférable d'écrire sur une feuille de papier. Pourquoi ? Parce que le simple fait dessiner des formes sur du papier permet de transmettre des informations au cerveau – ce qui aide ainsi à mieux comprendre et retenir l'information.

Aérez-vous l'esprit pour gagner en concentration

Nous vous l'expliquions il y a quelques mois : le fait de rêvasser un petit peu de temps à autre – lorsque l'on travaille – permet au cerveau de souffler et même d'identifier inconsciemment des informations qui ne vous étaient jusqu'à présent pas encore venues à l'esprit. Ainsi, pendant que vous vous reposez, votre cerveau continue quant à lui à réfléchir et régénère votre concentration. Une bonne façon de préparer le terrain pour le moment où vous reprendrez le travail. Comme le souligne dans le New York Times le psychologue Robert Bjork, plus le contexte extérieur est riche, plus la mémoire est efficace.

Optez pour la méditation

Selon une récente étude de l'université de Californie publiée dans la revue Psychological Science, la méditation de pleine conscience permettrait aux élèves d'obtenir de meilleures notes. Ainsi, il serait bénéfique de réaliser des exercices de respiration de cinq minutes, une à deux fois par jour. Un travail qui permettrait de cette façon d'améliorer sa concentration.

Évitez les révisions sans interruption

On ne le répète jamais assez : réviser sans s'octroyer de pause pendant des heures n'est pas une bonne chose. Une étude souligne d'ailleurs qu'une séance de marche de dix minutes offre un regain d'attention pour les deux heures qui suivent. À noter d'ailleurs qu'un certain Emmanuel Kant s'offrait invariablement (ou presque) une promenade quotidienne pour méditer.

Hydratez-vous (avec de l'eau)

Bien souvent, les élèves et étudiants ont tendance à ne jurer que par le café et les boissons énergisantes pour s'hydrater. Problème : ces dernières ont en réalité un effet déshydratant. Or, vous n'êtes peut-être pas sans savoir – comme le révèle la revue Nature – que même une très légère déshydratation peut freiner considérablement les performances mentales. N'oubliez donc pas d'avoir systématiquement une bouteille d'eau à portée de main.

Inutile de vous surcharger l'esprit

Il peut être tentant de vouloir emmagasiner un maximum de connaissances pour être préparé au mieux. Pourtant, le fait d'accumuler un nombre trop important d'informations en un temps limité peut s'avérer contre-productif. Ainsi, il n'est pas impossible que cette démarche vous épuise à court terme, vous rendant incapable le jour J de vous souvenir de quoi que ce soit. Résultat : il est important que vous commenciez à réviser au moins un mois à l'avance, et surtout que vous effectuiez de bonne nuits de sommeil.

Relaxez-vous avec une musique apaisante

C'est une étude parue dans le New York Times qui en parle : la musique classique ou instrumentale peut vous servir à maximiser considérablement votre concentration et donc à avoir de meilleures idées.

Et n'oubliez-pas : les auto-tests et le travail en groupe – une bonne manière d'identifier vos lacunes – peuvent vous être d'une aide précieuse pour avancer dans les révisions. De même, ne répartissez pas forcément vos révisions de manière équitable pour chaque matière. Il est probable que certaines d'entre elles vous demandent plus de temps et inversement.

Sources : New York Times, Psychological Science, Nature, HuffPost