Amazon relance la guerre des boutiques en ligne

Article mis à jour le 

Nouvel épisode dans la course au marché de la vente en ligne : le distributeur Amazon.com a annoncé qu’il allait mettre à disposition de ses clients, gratuitement, une version Mp3 de chaque CD acheté sur sa boutique en ligne, depuis son lancement en 1998. Ces morceaux seront accessibles sur les comptes Cloud Player des clients, de façon rétroactive. Ils pourront être écoutés en streaming depuis un ordinateur, un smartphone ou bien une tablette sous Apple ou Android, ou encore depuis un Kindle Fire, la tablette multimédia d’Amazon.

Cet épisode est le dernier d’une longue série d’offensives et contre-offensives commerciales et juridiques entre Apple et Amazon, les deux géants de la vente en ligne. Cette nouvelle offre vient directement concurrencer iTunes, le player d’Apple qui permet d’acheter de la musique en ligne via l’Apple Store, sans avoir à ouvrir son navigateur internet. L’application Cloud Player, qui a été lancée par Amazon en juin, permet aux utilisateurs de stocker gratuitement leur musique en ligne puis de l’écouter en streaming ou de la télécharger. Là aussi, on reconnaît un autre service proposé par Apple, iCloud.

Même le nom de la boutique en ligne d’Amazon ouverte fin 2011, baptisée Appstore, accessible depuis un iPhone, un iPad ou un terminal fonctionnant sur Android, ressemble fortement au nom de la boutique en ligne d’Apple, l’App Store. La marque à la pomme a donc intenté un procès en publicité mensongère et violation de marque à son concurrent, estimant qu’il trompait les consommateurs en adoptant ce nom pour sa boutique en ligne. Mais un juge américain a estimé qu’Amazon était dans son droit en appelant sa boutique d’applications « Appstore ». Apple cherche actuellement à faire breveter le nom de pour en obtenir l’usage exclusif, et d’autres géants comme Microsoft cherchent à s’y opposer.