Bac : 3 exercices antistress pour affronter les épreuves

Article mis à jour le 

Ça y est, l’épreuve du baccalauréat, tant attendue et redoutée par les lycéens, débute aujourd’hui. L’occasion pour les élèves de récolter les fruits du travail accompli tout au long des années lycée. Objectif : donner le meilleur de soi-même en mettant à profit ses connaissances, son aisance à l’écrit comme à l’oral, tout en évitant de perdre des points sous le coup du stress, de la fatigue ou du pessimisme. Pour y parvenir, voici quelques exercices simples à mettre en application.

Pour la sophrologue Catherine Aliotta, trois astuces permettent de mieux gérer son stress durant l’examen du baccalauréat : le fait de se dynamiser, de se détendre avant l’épreuve et de maintenir sa concentration tout au long de cette dernière.

Ainsi, pour gagner en réactivité et en vivacité, le premier exercice consiste à effectuer les gestes suivants :

- se tenir debout, les bras relâchés le long du corps ;

- inspirer tout en levant les bras à l’horizontal ;

- mettre ses doigts en forme de griffe tout en plaçant ses paumes de main vers l’avant ;

- à poumons pleins, retenir sa respiration et amener ses mains vers le thorax en les tournant vers soi – l’idée étant d’imaginer que l’on va chercher l’énergie nécessaire pour l’amener vers soi – ;

- souffler doucement par la bouche en laissant ses bras retomber le long du corps tout en se focalisant sur l’énergie qui emplit peu à peu son corps.

À noter qu’il est conseillé de reproduire cet exercice trois fois pour bien prendre conscience de son dynamisme.

Pour bien se détendre en prévision de l’épreuve :

- se tenir debout, les bras relâchés le long du corps ;

- inspirer en gonflant le ventre et en fermant les mains ;

- retenir sa respiration et hausser les épaules à plusieurs reprises, comme s’il était question d’ôter quelque chose ;

- souffler vivement par la bouche comme s’il s’agissait de vous débarrasser de tout votre stress.

À noter qu’il est recommandé de réitérer l’exercice trois fois pour prendre conscience de son apaisement.

Pour rester concentré toute l’épreuve durant, vous pouvez aussi, de temps à autre :

- inspirer profondément en gonflant le ventre et les cotes ;

- à poumons pleins, retenir quelques secondes sa respiration et enfin souffler par la bouche.

N’hésitez pas à répéter cet exercice trois fois de suite dès lors que vous sentez que votre concentration décline.

Sources : catherine-alliota.fr, HuffPost