Canicule : quand les bouches d’incendie servent… de jeux d’eau

Article mis à jour le 

Une bouche d'incendie ouverte en période de forte chaleur - Copyright Timothy Krause / Flickr CC.
Une bouche d'incendie ouverte en période de forte chaleur - Copyright Timothy Krause / Flickr CC.

À Aubervilliers, les bouches d’incendie ont la cote, depuis les premiers jours de l’épisode de chaleur. Et pour cause : certains habitants utilisent ces équipements afin de lutter contre la canicule. Une pratique interdite qui n’est pas du goût de la mairie ni des sapeurs-pompiers de Paris…

À mesure qu’augmente le mercure, de véritables douches urbaines voient le jour en région parisienne. Du côté d’Aubervilliers ou encore de Bobigny, se multiplient ainsi depuis le début de l’épisode de canicule les ouvertures sauvages de bouches d’incendie. Un phénomène qui, selon Le Parisien, devrait encore avoir le vent en poupe ces prochains jours. Il faut dire qu’en y mettant un peu de force et avec les bons outils, la difficulté n’est pas infranchissable. Problème : tantôt cette pratique inonde les parkings, tantôt elle entraîne des dégradations du côté des commerçants.

Si le spectacle offert aux passants a de quoi amuser, reste qu’il ne faut pas oublier que les bouches d’incendie servent à éteindre des incendies. Or, celles-ci faisant partie d’un même réseau, le fait d’en vider une réduit considérablement le débit des autres. Une situation que déplore le commandant Gabriel Plus, porte-parole de la brigade de sapeurs-pompiers interrogé par Le Parisien.

 

Un phénomène qui n’est pas nouveau

Pour autant, ce penchant pour les geysers géants n’est pas nouveau. À Aubervilliers, ce n’est pas la première fois que des habitants optent pour cette solution pour se rafraîchir. C’est ainsi que la municipalité se retrouve un peu désemparée. Et ce d’autant plus que les seules personnes habilitées à accéder à ces bouches d’incendie, fermées à clé, sont les pompiers de la société Veolia. C’est pourquoi il est souvent nécessaire d’attendre des heures avant une intervention. Ce qui ne manque pas entre temps de provoquer l’inondation d’axes routiers, et de gêner considérablement la circulation, surtout des deux roues.

À noter que plus d’une vingtaine de bouches d’incendie ont ainsi été ouvertes pendant la canicule. Cherchant à rassurer les habitants, la mairie d’Aubervilliers a rappelé que ces incidents n’auraient pas de répercussion sur les impôts – la maintenance de Veolia étant forfaitaire.

 

À Montpellier, des baignades dans les fontaines

Les baignades dans les fontaines sont bien interdites à Montpellier comme dans le reste de la France. Mais conscients que de nombreuses personnes vont à l’encontre de ces règles en cas d’épisode de chaleur, des agents de la ville sont chaque jour chargés d'effectuer des prélèvements pour s’assurer que l’eau ne présente aucun risque pour la santé. De là à y voir, de la part de la mairie, une façon de favoriser la baignade dans les fontaines, il n’y a qu’un pas…

 

Sources : leparisien, 20minutes, aubervilliers.fr