Carrefour.fr a fait passer des iPhone 4S de démonstration pour neufs

Article mis à jour le 

Le site Carrefour.fr a vendu des iPhone 4S d’occasion comme s’il s’agissait de produits neufs, via une vente flash au mois de décembre dernier. Ceux-ci avaient en réalité précédemment servi en guise de modèles de démonstration aux États-Unis, avant d’être reconditionnés. Refusant d’abord d’entendre les réclamations des consommateurs, Carrefour a finalement formulé des excuses.

Proposés à seulement 282 euros l’unité, les iPhone 4S vendus dans le cadre d’une offre flash en décembre dernier avaient pourtant tout ou presque pour séduire. Mais non content de ne proposer qu’une capacité mémoire ne dépassant pas les 8 Go, Carrefour.fr a en réalité vendu des appareils de seconde main en tant que neufs. Ainsi, comme le signale l’UFC-Que Choisir, des internautes ont souligné avoir reçu une boîte sur laquelle était rayée au marqueur noir la mention "Not for resale" (non destiné à la vente). Pire : la carte SIM de l’opérateur américain Verizon se trouvait dans le téléphone, les fonctionnalités n’étaient pas toutes accessibles et 2 Go d’espace restaient disponibles sur les 8 annoncés.

Ainsi, les articles prétendument neufs et provenant de la distribution classique n’étaient autres pour certains que des iPhone ayant par le passé fait office de modèles de démonstration. Une acheteuse a découvert le pot aux roses après s’être rendue dans un Apple Store. L’occasion d’apprendre que son smartphone avait été utilisé par des centaines de clients au sein d’une boutique de Bloomington aux États-Unis, et était resté allumé en permanence des mois durant. Pour couronner le tout, la garantie fabricant d’un an assurée par Carrefour ne tenait pas debout dans la mesure où le téléphone en question n’existe pas pour Apple France.

Un mois de bataille pour que Carrefour reconnaisse son erreur

Les personnes touchées par cette arnaque ont dû multiplier les appels et les lettres recommandées pour avoir gain de cause. Si la plupart n’ont eu aucune réponse à leurs demandes d’explication, d’autres ont reçu des mails montrant que le distributeur savait que les iPhone ne provenait pas des filières habituelles. L’occasion notamment de renseigner les astuces pour réinitialiser le téléphone.

Ce n’est qu’un mois plus tard que Carrefour présentera ses excuses et proposera aux personnes concernées d’échanger leurs modèles non conformes contre un iPhone 5S 16 Go. Reste que certains clients n’ont pas accepté cette compensation et cherchent toujours à comprendre comment Carrefour a pu en arriver là.

Sources : quechoisir.org, zdnet, journaldeleconomie